Tigri Slow Fish 2019 : Sauvegarder le bien commun de la mer pour un avenir plus durable

Un événement consacré à la culture de la mer et à la pratique traditionnelle de la récolte des moules par les femmes, véritables gardiennes du littoral

La 6ème édition de Tigri* Slow Fish, le festival des moules du village de Sidi Bou Nouar (commune rurale d’Aglou, dans la province marocaine de Tiznit, située au bord de l’océan atlantique) aura lieu les 7 et 8 décembre, et sera organisée par le Convivium Slow Food Tigri, la communauté Aglou Slow Fish et l’Association AMOUD pour le Développement.

L’événement permettra à la communauté Slow Food Tigri de s’ouvrir au monde et de montrer avec fierté ce qui se passe dans la région : du soutien au travail des femmes dans la récolte traditionnelle des moules jusqu’à l’importance de la sauvegarde des traditions gastronomiques locales.

LES FEMMES : GRANDES PROTAGONISTES

Les femmes de Tigri nous prouvent qu’une pêche respectueuse de la mer est encore possible. Elles pêchent à la main et sélectionnent uniquement des moules mesurant au moins 6 cm, qui doivent être brossées sur place afin de faire tomber les petites moules qui restent en mer pour grandir. Leur travail est cependant long, difficile et dangereux : elles pêchent sur les rochers au bord de l’océan, où elles sont parfois renversées par les vagues ; elles font des allées et venues à pied, avec le poids du seau rempli de moules qu’elles sont souvent contraintes de vendre à bas prix au bord de la route. Grâce à la reconnaissance progressive de leur travail au niveau local, elles ont pu se regrouper en association en janvier 2019 et se mobilisent pour voir faire reconnaître leur rôle au sein de la société, de l’économie locale et des initiatives de sauvegarde de la mer.

LES ÉCHANGES GASTRONOMIQUES, UNE VÉRITABLE RICHESSE CULTURELLE

Face à ce contexte historique de durcissement des frontières et de nationalisme, Tigri Slow Fish offrira une plateforme où la nourriture devient un élément d’identité culturelle et en même temps le dénominateur commun pour un échange de traditions gastronomiques. Le couscous, par exemple, sera préparé par les femmes de Tigri et par le chef italien Pino Maggiore, membre de l’Alliance Slow Food des Cuisiniers en Italie, que sera aussi le juge d’une compétition de plats à base de fruits de mer préparés par les femmes de Tigri.

« Ce Festival est pour moi un cheminement qui m’a permis de découvrir le monde et de réaliser un rêve » affirme Abdellah Aarab, de la communauté Aglou Slow Fish. « Grâce à Tigri Slow Fish, nous pouvons mettre en avant Sidi Bou Nouar et les produits de la mer, ainsi que les habitants du village qui vivent de la mer :  les femmes qui font la récolte des fruits de mer, les pêcheurs artisanaux, les chefs cuisiniers, les professionnels du tourisme, etc. Aujourd’hui, Sidi Bou Nouar est connu partout et nous sommes prêts à accueillir le monde extérieur ! »

L’objectif de Tigri Slow Fish est de faire connaître les ressources naturelles et culturelles de la région et promouvoir un tourisme écologique capable d’améliorer les conditions de vie et de travail de la population locale, tout en préservant son écosystème.

LE PROGRAMME

Samedi, l’évènement commencera à 10 heures avec une épreuve de lancer de canne à pêche. À 11 heures, deux ateliers auront lieu : un dédié à la cuisine locale et l’autre aux dessins des produits de mer. À 15 heures, deux anciens pêcheurs (Rais Lahcen Ouchen et Rais Lahcen Tachroun) et le Président de la coopérative Atadamoun des pêcheurs artisanaux d’Aglou (Lahoucin Ahchouch) interviendront lors de la conférence « Échanges avec les Marins », animée pas Brahim Dibe. À 18 heures, la manifestation continue avec un concours de plats à base de fruits de mer préparés par les femmes e Tigri, qui seront évaluées par le chef Pino Maggiore. La journée prendra fin à 21 heures avec une soirée musicale traditionnelle, qui sera l’occasion de célébrer ensemble les 30 ans de l’association Slow Food !

Le dimanche, le programme reprend à 10 heures avec la table ronde « Femmes de Tigri : pêcher le futur dans les mers du monde », animée par Abdellah Arab (Slow Food Tigri) et Nazarena Lanza (Slow Food International), avec la participation de :

  • Fadma Regragui (Coopérative Douira des produits de la mer) : La pêche aux moules : connaissances et astuces dans la mer et dans l’assiette
  • Saadia Dibe (Association des Femmes de Tigri pour le développement durable) : La précarité d’un métier méconnu et non reconnu
  • Paula Barbeito (Slow Food International) : Un Océan de Femmes. Histoires des femmes de la mer dans le monde.
  • Lhaj Iblihi (Confédération marocaine des coopératives de la pêche artisanale)

 

À 16 heures auront lieu la préparation et dégustation des plats locaux avec la participation de plusieurs Conviviums du Réseau Slow Food Maroc. Un Atelier de Cuisine animé par le chef Pino Maggiore sera également organisé. La journée prendra fin à 21 heures avec la projection du film documentaire « Océans 2 : les voix des invisibles » en présence de la réalisatrice française Mathilde Jounot.

Pour connaître le programme complet,

*Tigri est un terme Amazigh lié à la culture de la mer et notamment à la pêche traditionnelle. Ce terme désigne à la fois la cueillette des fruits de mer qui constituent l’une des principales ressources alimentaires des habitants de la région et la période du mois (calendrier lunaire) pendant laquelle elle peut se pratiquer.

Contact :

Abdellah Aarab – aarab.abdellah@gmail.com – +212 668699457

Page Facebook de l’évènement : @tigrislowfish

Youtube :  Aglou SlowFish

 La 6 éme édition de Tigri Slow Fish est organisée avec en collaboration avec le Conseil provincial de Tiznit, la commune rurale d’Aglo, la Fondation Joud, le RPESS Tiznit et avec le soutien de Lighthouse Foundation, Aglou Bay, Delta Fish, Nour Leader, Afrah Meda  ainsi que la chaîne marocaine TAMAZEGHT, partenaire audiovisuel.

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno