Slow Food s’associe aux Journées d’action européennes Good Food Good Farming avec plus de 15 évènements en Europe

Pour la deuxième année consécutive, Slow Food Europe s’associe aux Journées d’action européennes Good Food Good Farming, qui auront lieu à travers l’Europe tout au long du mois d’octobre.

Différents réseaux Slow Food organisent plus de 15 évènements aux quatre coins de l’Europe, en Italie, Roumanie, Lettonie, France, République tchèque, Slovaquie, Allemagne, Finlande et Croatie. Le mouvement Good Food Good Farming réunit plus de 300 organisations européennes, rassemblées pour demander aux décideurs de mettre en place des systèmes alimentaire et agricole soutenant les petits exploitants et la vie rurale, mais protégeant aussi les sols, l’eau, les écosystèmes et la biodiversité.

Des débats aux Marchés de la Terre, d’ouest en est, les groupes Slow Food européens se joignent aux Journées européennes d’action Good Food Good Farming en octobre pour faire entendre leur voix. Les premiers évènements signés Slow Food débuteront le premier week-end d’octobre avec un évènement sur trois jours en Istrie, en Croatie, avec ateliers et débats sur le développement durable et la Politique agricole commune (PAC) en Europe, une action de sensibilisation organisée par les pays baltes, au Marché de la Terre de Straupe, en Lettonie, et enfin l’évènement Slow Food Västnyland à Fiskars, Finlande, qui rassemble environ 8000 visiteurs et pointe l’importance d’une alimentation bonne, propre et juste.

Au programme des jours suivants, l’Eat-In transfrontalier entre l’Allemagne et les Pays-Bas, organisé par le Slow Food Youth Network, pour symboliser la dimension transfrontalière de l’agriculture et des thématiques alimentaires européennes, des discussions en Slovaquie et en République tchèque sur la production durable, orientée vers les filières courtes, et un pique-nique protestataire sur l’agriculture et son impact sur l’environnement en France. Plusieurs manifestations sont également organisées en Italie.

«Nous sommes ravis de rejoindre les Journées européennes d’action Good Food Good Farming, avec un grand nombre d’évènements organisés à travers toute l’Europe. Tous démontrent à la fois la diversité et l’unité du mouvement Slow Food. Cette année est vitale pour l’Europe, car nous attendons la finalisation de la réforme de la PAC. Elle va déterminer l’avenir agricole de l’Union, qui pour le moment encourage les pratiques agricoles intensives. Nous pensons qu’il est fondamental de laisser s’exprimer les citoyens et de s’assurer que leurs demandes soient entendues par les décideurs européens, » explique Rachele Lodi, conseillère internationale de Slow Food pour l’Europe.

Pendant les différents évènements d’octobre, des groupes de Slow Food, ainsi que d’autres organisations impliquées dans le mouvement européen, collecteront des messages des citoyens pour un meilleur système alimentaire et agricole en Europe. Les messages seront remis, sous forme de carte postale, aux membres du Parlement européen lors de la manifestation finale de Good Food Good Farming, qui aura lieu le 22 octobre à Strasbourg, devant le Parlement européen. Alors que le nouveau parlement et les gouvernements nationaux vont prendre des décisions cruciales concernant la réforme de la PAC, le mouvement Good Food Good Farming profitera de ce moment crucial pour illustrer la demande claire des citoyens : que le système agricole européen change de toute urgence, pour permettre une alimentation juste et durable.

La Politique agricole commune (PAC) est une politique de l’Union européenne dédiée à l’agriculture et au développement rural. Aujourd’hui, la PAC compte pour environ 40 % du budget de l’UE et en reste la politique la plus intégrée. Le mouvement Good Food Good Farming demande une PAC équitable, écologique et saine, qui soit aussi bonne pour la population que pour la planète.

Pour en savoir plus :
Yael Pantzer <y.pantzer@slowfood.it>

Service Presse de Slow Food
Paola Nano – <p.nano@slowfood.it>
Indre Anskaityte <i.anskaityte@slowfood.it>

Slow Food est un réseau mondial de communautés locales, fondé en 1989 dans le but d’empêcher la disparition de cultures et traditions alimentaires locales, mais aussi de contrer l’avancée de la culture de la malbouffe. Depuis sa fondation, Slow Food s’est transformé en un mouvement mondial impliquant, dans plus de 160 pays, des millions d’individus œuvrant à assurer à chacun un accès à une nourriture bonne, propre et juste. Slow Food est l’organisation mère guidant l’ensemble du mouvement.

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno