Les saliculteurs du réseau Terra Madre Mauritanie en visite à Guérande

Cette semaine est riche en rencontres pour les producteurs de sel de par le monde. En effet, du 17 au 24 août 2014, une délégation mauritanienne est présente à Guérande, en France, dans le cadre du projet « Saliculture solaire à Nouadhibou (SA.SOL.NO) – sel marin comme cestion durable du territoire et de développement et levier revenus locale ». Financé par la Commission européenne et mis en œuvre par Slow Food en partenariat avec l’association française Univers-sel et l’ONG mauritanienne Mauritanie2000, ce rassemblement est l’occasion pour les producteurs de sel d’échanger leurs expériences. Trois producteurs de sel provenant de la Mauritanie seront présents, accompagnés par Ahmednah Zaid Sadam, qui leur apporte un soutien technique. Parallèlement, des représentants de Slow Food, assistent à la rencontre.

Terra Madre, le réseau né en 2004 sous l’impulsion de Slow Food, rassemble des membres actifs de la production alimentaire et de la chaîne de distribution pour promouvoir l’agriculture, la pêche et la production alimentaire durables. Le réseau engage des agriculteurs à petite échelle, des éleveurs, des pêcheurs, des artisans, des universitaires, des cuisiniers, des consommateurs et des groupes de jeunes de plus de 150 pays du monde. Ensemble, les communautés de la nourriture déclarent que la production alimentaire doit entretenir une relation harmonieuse avec l’environnement et elles affirment la valeur culturelle et scientifique des pratiques traditionnelles. Le réseau Terra Madre travaille avec les conviviums Slow Food sur le terrain afin d’accentuer la capacité des communautés à produire de la nourriture bonne, propre et juste. Des activités très variées se concentrent, au niveau local, sur le partage d’information et la promotion de meilleures approches de la production alimentaire.

Ce projet de saliculture solaire s’inscrit donc parfaitement dans cette démarche déjà engagée il y a plusieurs années par la reconnaissance de la Sentinelle de la Poutargue de mulet produite par les femmes imraguens en Mauritanie. Depuis 2006, Slow Food soutient ces productrices dans la transformation de la Poutargue. Pendant les événements de Slow Fish et du Salon du Goût, la Poutargue imraguen a toujours beaucoup de succès. À partir de 2008, un projet a été approuvé avec la région du Piémont pour la formation, la commercialisation et le renforcement de la filière au moyen d’études sur les phases de la pêche et de la production locale de sel. La production locale de sel représente donc un nouveau défit à relever avec le projet de « Saliculture solaire à Nouadhibou » qui servira entre autres à la transformation de la Poutargue et à la consommation locale. Bon, propre et juste, c’est à cela qu’aspirent ces producteurs de sel mauritanien venus pour échanger avec la coopérative Les Salines de Guérande qui avait été créée en 1988 et qui permet d’offrir aux paludiers la maîtrise complète de leur filière économique.

La rencontre débute lundi 18 août à 9h30 par l’accueil de la délégation mauritanienne ainsi qu’une présentation d’Univers sel (UNS), s’ensuit une visite de salines lors de la prise du gros sel. Dans l’après-midi, le cortège visitera Guérande et ses environs, puis d’autres salines pour la cueillette de la fleur de sel. Cette première journée se terminera par un moment convivial agrémenté d’un repas salé.

La matinée du mardi 20 août sera centrée sur la mise au point du projet de saliculture solaire en Mauritanie. A cela succéderont la visite et la présentation générale de la coopérative de sel. Dans l’après-midi, une présentation plus détaillée de la coopérative permettra une approche plus approfondie de celle-ci. L’après-midi se terminera par la visite de la structure touristique « Terre de Sel ». Celle-ci permet a quiconque de venir visiter les marais salants.

La journée du mercredi 20 août sera jalonnée par des séances de travail. Tout d’abord sur les options d’aménagement de la nouvelle saline et cela sera également le moment de faire le bilan du des charges préalablement établi. L’après-midi se déroulera une séance de travail sur l’organisation des producteurs et les activités post récolte comme le séchage, le stockage, le conditionnement et la commercialisation.

Le jeudi 21 août se déroulera au marais. Ensemble, les producteurs de sel produiront et récolteront du sel dans la matinée et réaliseront les étapes post-récolte dans l’après-midi, c’est-à-dire, qu’ils sécheront et trieront le sel. La journée se terminera chaleureusement autour de grillades.

Vendredi 22 août, la journée sera entamée par l’élaboration du plan d’opérations de septembre à décembre. Au cours de l’après-midi seront élaborés le calendrier technique et le contenu des missions techniques. Enfin, une synthèse du séjour sera effectuée, puis la rencontre sera clôturée par un verre de l’amitié et par un point de presse.

Pour plus d’informations, veuillez vous rendre sur les pages Web suivantes :

http://www.seldeguerande.fr/index.php

http://www.universsel.org/

Pour plus d’informations, veuillez contacter le bureau de presse internationale:

Paola Nano, +39 329 8321285 p.nano@slowfood.it

Slow Food rassemble des millions d’individus passionnés et dédiés à l’alimentation bonne, propre et juste : chefs, jeunes, activistes, exploitants, pêcheurs, experts et universitaires en plus de 150 pays. Le réseau compte 100 000 membres Slow Food rattachés à 1500 antennes locales du monde entier (appelées Conviviums) qui contribuent au mouvement grâce aux adhésions, mais aussi aux événements et campagnes qu’elles organisent sans oublier les 2000 communautés de la nourriture Terra Madre qui produisent, à petite échelle et de manière durable, des aliments de qualité.

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno