Avec Slow Olive, Slow Food Célèbre un Symbole de la Méditerranée

Slow Olive, la première biennale Slow Food dédiée au monde de l’olive, se tiendra du 14 au 17 avril 2016 à Ayvalık (Turquie). Ouvert à tous, l’événement est organisé par Slow Food, Slow Food Turquie et la ville d’Ayvalık.

Les participants afflueront de Tunisie, Jordanie, Liban, Israël, Palestine, Maroc, Grèce, Italie, Espagne, Portugal et Turquie pour échanger sur les sujets liés à l’olive et à l’olivier.

Slow Food oeuvre depuis de nombreuses années à la valorisation de la production d’huile d’olive vierge extra de qualité et à la protection des oliviers anciens. Plusieurs Sentinelles Slow Food ont ainsi vu le jour, telles que l’Huile d’Olive Vierge Extra Italienne ou l’Huile d’Olive Vierge Extra des Arbres Millénaires du Maestrat en Espagne.

Slow Food entend préserver cet immense et unique héritage que sont les oliviers, les paysans et les artisans de l’huile que l’on trouve dans toute la Méditerranée. Le mouvement soutient les petits producteurs qui, malgré les défis environnementaux, bureaucratiques et commerciaux auxquels ils sont actuellement confrontés, travaillent dans le sens de la durabilité, de l’excellence et de la protection du territoire.

La culture de l’olive et la production d’huile suscitent des débats intenses à la fois auprès des producteurs et des citoyens. L’oléiculture est en difficulté suite aux dommages causés par des évènements climatiques et des ravageurs, en particulier l’épidémie de Xylella fastidiosa, détectée sur des oliviers dans le sud de l’Italie à l’automne 2013. Le secteur est également menacé par le manque de traçabilité, l’abolition de certains droits de douane et, plus généralement, par l’industrialisation de la culture de l’olivier et la concurrence des grandes multinationales.

Slow Olive sera une occasion d’échanger avec les producteurs qui travaillent à petite échelle, de découvrir toute la richesse des saveurs et arômes des olives et de leurs huiles, et d’en apprendre plus sur les normes de qualité de ce secteur.

Y interviendront au cours de conférences : Piero Sardo (Italie), président de la Fondation Slow Food pour la Biodiversité ; Ursula Hudson, présidente de Slow Food Allemagne ; Hilal Elver (Turquie), rapporteur spécial des Nations Unies sur le Droit à l’Alimentation ; Ali Ekber Yıldırım (Turquie), journaliste de Dünya Gazetesi avec une expertise sur agriculture ; Nicholas Coleman (Etats-Unis), expert en huiles d’olive ; Razan Zuayter (Jordanie), président de l’Arab Network for Food Sovereignty ; Barbara Massaad (Liban), auteur du livre Soup for Syria ; Artun Ünsal (Turquie), écrivain et chercheur et Ömer Madra (Turquie), militant.

L’événement comptera également un marché qui mettra la biodiversité de l’olive à l’honneur, des projections de films sur l’olive et une cuisine en plein air sur Cunda, l’île reliée à Ayvalık, où des ateliers seront animés par des chefs. Un des moments clé sera le concert de Sema Moritz le 15 avril au Ayvalık Taksiyarhis Memorial Museum.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Paola Nano, Bureau de Presse de Slow Food International, +39 329 8321285 p.nano@slowfood.it

internationalpress@slowfood.it – Twitter: @SlowFoodPress 

Defne Koryürek, Conseillère Internationale Slow Food pour la Turchie: +(90) 212 291 5320

+(90) 555 377 1673, dkoryurek@gmail.com

Slow Food rassemble plus d’un million d’individus passionnés et dédiés à l’alimentation bonne, propre et juste : chefs, jeunes, activistes, exploitants, pêcheurs, experts et universitaires en plus de 160 pays. Le réseau compte 100 000 membres Slow Food rattachés à 1500 antennes locales du monde entier (appelées Conviviums) qui contribuent au mouvement grâce aux adhésions, mais aussi aux événements et campagnes qu’elles organisent sans oublier les 2400 communautés de la nourriture Terra Madre qui produisent, à petite échelle et de manière durable, des aliments de qualité.

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno