Glyphosate : le combat n’est pas terminé

stop glifosatoAprès deux ans de débats et différentes rencontres infertiles entre les gouvernements et la Commission européenne, l’inévitable est arrivé en ce 27 novembre : l’autorisation du glyphosate a été renouvelée pour 5 années supplémentaires, comme le proposait la Commission européenne, avec l’appui d’une vaste majorité de gouvernements européens.

Le fait que l’OMS déclare le glyphosate comme probablement cancérogène n’a pas suffi. Démontrer que les études favorables publiées par l’Agence européenne pour la sécurité alimentaire (AESA) et par l’Agence européenne des substances chimiques (ECHA) sont le résultat d’un copier-coller d’études réalisées par les entreprises fabriquant le glyphosate n’a pas suffi. La motion du parlement requérant une interdiction absolue d’ici à 2022 et des restrictions immédiates sur l’utilisation de la substance n’ont pas suffi. Et pas moins de 1 232 431 signatures de citoyens européens ayant demandé l’abandon du glyphosate n’ont pas suffi.

Nous avons perdu une bataille, mais nous n’avons pas perdu la guerre. Les cartes sont déjà rebattues. Car aujourd’hui, de nombreuses villes et régions ont mis le glyphosate au ban, comme Brighton et Bristol en Angleterre, qui ont voté en faveur d’une réduction de l’usage du pesticide. Ou encore Barcelone, Madrid et d’autres régions espagnoles, qui l’ont interdit dans les espaces publics. Certains supermarchés, en Allemagne et au Luxembourg, ont déjà retiré le pesticide de leurs rayons.

Le bureau bruxellois de Slow Food s’est engagé autour du thème du glyphosate, tout comme de celui des OGM, de la PAC, du gaspillage alimentaire, des sols et du TTIP-CETA. Établi en 2014, notre bureau compte à ce jour deux salariés suivant les débats sur les politiques européennes liées à l’alimentation, collaborant avec les organisations partenaires et participant au dialogue entre les institutions européennes et la société civile, dans le but de porter les demandes de notre mouvement international. Le défi des prochains mois consiste à renforcer encore le réseau de Slow Food en Europe, en impliquant des activistes et experts pour rendre aussi les politiques alimentaires plus bonnes, plus propres et plus justes.

 

 


  • Cette page vous a-t-elle appris quelque chose ?
    ¿Has aprendido algo nuevo de esta página?
    Você aprendeu alguma coisa nova nesta página?
    Haben Sie auf dieser Seite etwas Neues gelernt?
    Узнали ли вы что-то новое на этой странице?

  • yes   no