L’Alliance Slow Food des Cuisiniers en France

alliance des cuisiniers en franceL’alliance Slow Food des Cuisiniers a confirmé son implémentation en France lors d’une rencontre fondatrice, le 19 novembre 2017, à Marseille, d’explicitation du projet, et de débats. Ce rendez-vous a été l’occasion, pour les premiers Cuisiniers et sympathisants qui la soutiennent, de formaliser son existence d’association loi 1901.

Emmenée par Xavier Hamon, longtemps aux commandes du “Comptoir du Théatre” à Quimper, son but est de repenser le métier de Cuisinier. Ses objectifs s’appuient sur le slogan de Slow Food « Une alimentation bonne, propre, et juste ».

« Le mouvement Slow Food – a déclaré Hamon – né il y a 31 ans a toujours revendiqué le droit aux plaisirs, la dimension hédoniste est toujours présente dans les rencontres du mouvement, des plus petites aux plus grandes. En participant à ce monde plus joyeux et basé sur le droit aux plaisirs de la vie, nous avons le devoir de prendre en compte tout ce qui peux gâcher le goût de ces plaisirs »

L’ambition de l’alliance des cuisiniers est de redéfinir ce que l’on fait dans une cuisine.

C’est se mettre en service d’une chaine alimentaire comme une courroie de transmission, une mise en relation de tous les acteurs (producteur, cuisiner, mangeur).

C’est une communauté de réflexion et d’expérimentation du métier de « cuisinier »,

Il n’y a pas de recette toute faite, mais tout à discuter et partager,

C’est cuisiner d’une façon responsable en tenant compte de tous les enjeux alimentaires (agricoles, nutritifs, culturels, educatifs, corporatistes, sociaux, économiques…), c’est donc une vision systémique et internationale,

Dans beaucoup de groupement et d’associations actuels, les cuisiniers parlent de responsabilité mais trop souvent d’une manière peu incarnée, peu pratique ( exemple : contre Monsanto mais avec des hybrides F1 plein les frigos). Il n’existe pas véritablement de prise de conscience et très peu de remise en question des pratiques qui nous ont conduits dans les impasses actuelles. (Exemple : Sirha green organisé par GL events)

Le « bon », propre » et « juste », accessible à tous est une démarche complexe, cela veut dire :

  • Interroger le goût et ses facteurs d’influence,
  • Favoriser toutes les pratiques culturales et maritimes propres (ligneurs, agroécologie,   agroforesterie, permaculture, circuits locaux et courts….)
  • Un nouveau métier en revalorisant le geste artisanal et son intelligence, sa réflexion
  • Comprendre son territoire (aller dans les champs, les bateaux), le visiter, interroger son histoire, sa géographie, sa géologie
  • Recréer les circuits d’approvisionnement,
  • Comprendre la problématique des producteurs,
  • Comprendre les réglémentations ,
  • Intégrer les difficultés de productions dans nos organisations,
  • Comprendre les choix des modes de production, comment les producteurs vivent,
  • C’est une certaine idée de la cuisine, le cuisinier qui descend de son piédestal, les cuisiniers veulent s’émanciper de la cuisine comme objet médiatique. Ils veulent mettre la table au centre d’un projet de vie en commun et qui vient à créer un lien social.
  • L’Alliance milite contre toute tentation d’impérialisme gastronomique au détriment d’autres cultures alimentaires tout aussi valeureuses et invoque plutôt le partage et l’universalité du rôle de la cuisine à travers des expressions différentes.
  • La casa consola a Marseille est un très bel exemple de ce questionnement et de ces remises en question.

L’alliance est donc une pensée politique, une volonté de s’engager et de définir cette pensée. Il y a une incompatibilité avec les règles économiques actuelles, l’Alliance se met donc en mouvement pour inventer d’autres façons de faire. La philosophie de l’alliance est inclusive, c’est un long processus, un accompagnement vers le changement, un accompagnement progressif. Le but lui est non négociable : une alimentation « bonne, propre et juste pour tous »

Adhérer à l’alliance ne donne pas d’outils, de solution toute faite, elle n’a rien à offrir sinon un espace concret de discussion et de participation aux changements nécessaires de notre métier. Ceux qui adhèrent vont être impliqués dans une dynamique locale et internationale fondamentale pour la survie de nos activités professionnelles.

 

Un Projet National fédérateur : La transmission des valeurs de l’Alliance et de Slow Food

Les notions de « vivant », de « communs », de « fractures alimentaires » de « souveraineté alimentaire » sont remises en cause actuellement. Comment apprendre à manger et à faire à manger dans un parcours de formation atypique pour une population jeune et mobile. Face aux nouvelles générations et aux enjeux la formation n’est plus adaptée.

L’Alliance a engagé une réflexion pour créer un ou des lieux de transmission des savoirs gastronomiques qui irait des formations initiales des métiers de bouche jusqu’aux savoirs universitaires pour faire des ponts et créer des connexions entre les deux.

Le fonctionnement de l’Alliance

L’Alliance Slow Food France est une communauté de cuisiniers issus de tous les types de restauration sans exception.

Elle est organisé autour d’un conseil d’administration composé de Marion Desmartin, Michelle Mesmain, Elise Chazara, Elisabeth Tempier, Patrice Gelbart, Stéphane Camboulive, Christian Qui, Bernard Charret, Christophe Lançon, François Pasteau, Michel Basaldella, Xavier Hamon

Président : Xavier Hamon, Vice président : Patrice Gelbart, Secrétaire Marion Desmartin, Vice secrétaire : Christophe Lançon, Trésorier Stéphane Camboulive

Adhésion 

La démarche est ouverte à tous les cuisiniers qui souhaitent souscrire à cette philosophie ou qui la pratiquent depuis toujours, les uns accompagnant les autres à travers les rencontres ou les dynamiques de territoires.

L’adhésion à l’Alliance des cuisiniers repose sur le réseau de référents désignés par l’association A ce jour, les référents sont : Nicolas Senn (Alsace) / Christophe Lançon (Normandie)/ Christian Qui (Provence) / Patrice Gelbart et Stéphane Camboulive (Paris) / Xavier Hamon (Bretagne)

Il y a 3 sources d’adhésion : la cooptation au sein de notre réseau de cuisinier, la proposition émanant du réseau Slow Food France ou la candidature spontanée. Chaque adhésion est validée après validation par le référent local et ou le conseil d’administration.

La cotisation annuelle est de 50 euros

Actions à venir en 2018

  • Février à Juillet 2018 : Mer, amour de mer à Marseille, Propositions culinaires pour interpeller les habitants du littoral méditerranéen à redécouvrir leur environnement maritime et les hommes qui le façonnent
  • 7-8-9 septembre 2018 : Fête de la vache Nantaise au Dresny (Loire atlantique) Grande fête paysanne et populaire ou se croisent paysans, boulangers, pêcheurs, chercheurs universitaires, cuisiniers, mangeurs : faire du lien entre tous sera la mission de l’Alliance
  • 20 au 24 septembre 2018  : Terra Madre à Turin. Grand rassemblement international des Alliances du monde entier
  • 3 au 7 octobre 2018: Nantes Food Forum : Rendez-vous incontournable de tous ceux qui souhaitent devenir acteur de l’alimentation  et changer la donne pour les générations futures.

 

Contacts : Association : alliancedescuisiniers@gmail.com

 


  • Cette page vous a-t-elle appris quelque chose ?
    ¿Has aprendido algo nuevo de esta página?
    Você aprendeu alguma coisa nova nesta página?
    Haben Sie auf dieser Seite etwas Neues gelernt?
    Узнали ли вы что-то новое на этой странице?

  • yes   no