Une semaine pour le climat !

Le défi Food for Change et ses 5000 participants ont permis d’économiser 63 tonnes de C02 pour la planète

Le premier défi de Food for Change, la campagne de sensibilisation de Slow Food sur le lien entre climat et alimentation, vient de se terminer. Les participations reçues entre le 16 et le 22 octobre sont riches et variées : des recettes d’ilkenyota, pain à la farine intégrale accompagné d’haricots verts et de salade kachumbari, de risottos italiens traditionnels aux haricots blancs et à la courge locale, ou de cocktails philippins à base de riz, gingembre et citron vert dayaprécoltés dans le potager familial de Manila. Mille et une façons de choisir sa nourriture au quotidien en s’amusant, tout en contribuant à lutter contre le changement climatique dans nos assiettes.

Dans cette première phase de la campagne Food for Change(qui se poursuit en novembre avec le mois Merci aux producteurs [link] et se termine le 31 décembre), Slow Food a lancé un appel à tous ceux qui sont sensibles aux problèmes de plus en plus actuels liés au climat et au réchauffement de la planète. Les participants devaient s’engager àmanger local, limiter le gaspillage ou ne pas manger de viande, afin de réfléchir aux choix alimentaires pas toujours durables qui sont faits au quotidien, tout en mesurant le résultat global de toutes ces actions vertueuses accomplies.

Grâce à la start-up Indaco2(spin-off de l’université de Sienne, Italie), Slow Food a pu calculer l’impact positif de cette grande initiative collective qui a rassemblé plus de 5000 participants, et s’est révélée très efficace : ce défi a effet permis d’économiser 63 tonnes d’équivalent C02, soit l’équivalent de 175 000 km parcourus en voiture (quatre fois la circonférence de la Terre).

Un bel accomplissement, qui a impliqué une multitude de pays. Chapeau bas aux pays russophonesqui ont été particulièrement enthousiastes en faisant preuve d’une grande créativité.

Belle avalanche de photos et plats #FoodforChangeen provenance de l’Italie, où les participants ont été nombreux à privilégier le choix d’une alimentation bonne, propre et juste.

De magnifiques témoignages sont arrivés de toutes les régions du monde, de l’Équateur à la Lettonie, du Mexique à l’Arménie, de l’Indonésie à la Pologne. Le réseau Slow Food Youth a également répondu présent en organisant des repas rassemblant des centaines de jeunes, afin de démontrer que le changement climatique est un problème reconnu par ceux qui envisagent l’avenir de manière responsable.

Les pays africains ont également été très actifs, avec la participation de plusieurs centaines de personnes issues de différents pays (Maroc, Ouganda, Congo, Bénin, etc.) qui se sont rassemblées pour faire des photos ou vidéos en chantant et en dansant, tout en brandissant des pancartes Food for Change.

Découvre la galerie photo des plats et recettes du défi Food for Change

 

 

La campagne Food for Change ne s’arrête pas là! En attendant de découvrir les trois vainqueurs du premier défi, continue à suivre nos actualités, découvre les activités proposées pour le prochain Mois des producteurs ou fait un don pour la Campagne !

 

  • Did you learn something new from this page?
  • yes   no