L’Arche du goût poursuit son voyage

Le miel de la région de Tapoa, au Burkina Faso, est le 5000e produit

Nous célébrons aujourd’hui l’arrivée du 5000e produit à bord de l’Arche du goût. L’Arche voyage à travers le monde et rassemble aux quatre coins du monde les produits issus des cultures, des histoires et des traditions, qui sont menacés de disparition. Le dernier d’entre eux est le miel de Tapoa, de la région orientale du Burkina Faso. Ce produit a une portée symbolique forte. C’est d’abord le fruit du travail des abeilles, dont la survie est menacée sur l’ensemble du globe ; c’est également un produit issu d’un pays en proie à une crise dramatique au cœur de ce continent meurtri qu’est l’Afrique. C’est justement dans la réaffirmation de sa propre souveraineté alimentaire que l’Afrique peut trouver l’une des clés de son salut.

Lorsque nous avons lancé le projet de l’Arche du goût il y a longtemps déjà, en 1996, nous n’avions pas encore les idées très claires sur sa portée politique et scientifique. En revanche, il était déjà très clair que quelque chose ne fonctionnait pas dans le mode de production, de distribution, de consommation et même de communication sur l’alimentation. Ces méthodes menaient à la disparition progressive d’espèces végétales, de races animales, de recettes et de traditions culinaires, ainsi que de paysages ruraux. Nous pouvions voir ce scénario se dérouler sous nos yeux, à un rythme extrêmement rapide, aux quatre coins de la planète. C’est pour cela que nous avons décidé de créer un catalogue pour rassembler et unir dans une même liste la biodiversité alimentaire que nous risquions de perdre pour toujours. Depuis, plus de vingt ans après, beaucoup de choses ont changé. Si l’urgence est toujours d’actualité, nous pouvons toutefois affirmer avec certitude que la sensibilisation générale à cette question s’est améliorée.

Nous célébrons le 5000e produit car nous savons que l’entrée au sein de l’Arche représente souvent le premier pas vers la relance de productions qui risquent d’être exclues d’un marché dont les motivations uniques sont bien trop souvent le profit et la standardisation. Au cours des vingt dernières années, nous avons appris que les citoyens sont les acteurs principaux de la sauvegarde d’un territoire. Chacun est prêt à s’engager et à lutter pour promouvoir et défendre les merveilles gastronomiques de son pays, de sa région, de son village. La diversité sauvera le monde, et c’est pour cela qu’il nous faut la cultiver, la diffuser, la montrer, la faire connaitre. C’est la biodiversité qui permettra au système naturel de s’autoréguler au mieux, de garantir la préservation de l’écosystème. Elle est garante de la grande variété des goûts. La biodiversité : l’unique secret du développement durable.

Posséder un catalogue de 5000 produits dans plus de 150 pays, c’est incarner physiquement les visages, les couleurs et les histoires d’autant de communautés. C’est aussi et surtout mettre à la disposition de tous un patrimoine d’informations et de connaissances qui constitue la base nécessaire à toute action. L’Arche du goût est un cri d’alarme et une invitation, adressée à tous, pour que chacun prenne ses responsabilités et soutienne un monde paysan qui pratique encore l’agriculture de petite échelle, fondée sur le respect de l’environnement et sur l’équilibre avec les écosystèmes, capable de prendre soin du paysage sans le malmener.

À cette époque de notre histoire où les murs ont davantage de succès que les ponts, l’alimentation peut jouer un rôle clé en réunissant les communautés, en créant du lien social et de l’interaction positive, en encourageant le rapprochement et l’échange. Les 5000 premiers produits viennent nous confirmer que nous sommes sur la bonne voie. Aujourd’hui, il fait continuer à enrichir ce trésor et à le rendre accessible à tous. L’avenir de l’alimentation se trouve dans la diversité.

Faites votre part dans la transformation du système alimentaire et contribuez à bâtir un avenir meilleur.
Rejoignez plus d’un million de militants engagés dans plus de 10 000 projets à travers 160 pays du monde entier, œuvrant à fournir une alimentation bonne, propre et juste, pour tous.
Devenez membre de Slow Food

Carlo Petrini

RFood, Repubblica, 9 Février

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno