Il est temps de dire non à l’élevage en cage : signez la pétition !

Aidez-nous à atteindre 1 million de signatures pour sauver plus de 300 millions d’animaux en Europe

En Europe, environ 300 millions d’animaux sont enfermés dans des cages chaque année.   Les produits auxquels ils sont destinés (viande, œufs, produits laitiers) finissent dans les rayons de nos supermarchés et, par conséquent, dans nos maisons. Il n’est plus possible de faire comme si de rien n’était : nous sommes aussi concernés par la question de l’élevage en cage. Il est temps de dire stop !

Depuis les débuts du processus de domestication de certaines espèces animales, l’homme a noué avec elles un lien intense, fondé sur la connaissance et la reconnaissance. Pourtant, ce lien s’est brisé avec l’industrialisation et l’avènement de la mondialisation. Il s’est progressivement tourné vers la négation de tout droit et, souvent, vers la violence.

Le bien-être de millions d’animaux se retrouve aujourd’hui gravement compromis.

Les poules pondeuses, par exemple, sont élevées dans des hangars par centaines de milliers, enfermées dans des cages qui empêchent les animaux d’exprimer des comportements naturels, de racler le sol, de se gratter, d’étendre les ailes… parfois même simplement de se tourner. Dans les grands élevages porcins de plusieurs pays, en outre, les truies passent encore beaucoup de temps (4 mois) en cage de gestation sans pouvoir bouger facilement. Quant aux lapins et aux cailles, ils passent leur vie entière en batterie. Les vaux, également, sont enfermés quelques jours après la naissance dans des box individuels, sans aucun rapport possible avec la mère.

Les États européens disposent de législations qui, dans certains cas, interdisent le recours à des cages. Mais malgré cela, des millions d’animaux d’élevage sont aujourd’hui encore enfermés pour une partie ou l’intégralité de leur vie.

Ensemble, nous pouvons mettre fin à ce système, grâce à l’initiative citoyenne européenne (ICE) End the Cage Age !

Slow Food, qui œuvre depuis des années pour sensibiliser les éleveurs à l’importance du bien-être animal, soutient en effet la pétition lancée par Compassion in World Farming (CIWF). Cette pétition exhorte le Parlement européen à mettre fin à ce système d’élevage dans les États de l’Union.

Cette campagne européenne réunit plus de 130 associations en Europe et a déjà récolté plus de 300 000 signatures. Mais cela ne suffit pas : il faut atteindre 1 million de signatures dans au moins 7 États membres. Si la pétition atteint cet objectif, la Commission aura trois mois pour l’analyser et y répondre, pour décider de donner suite ou non à cette requête.

Dans le système actuel, les animaux sont encore malmenés et il est temps de changer les choses. Une autre méthode d’élevage est possible.

 C’est ce que prouvent les Sentinelles Slow Food, actives depuis des années pour proposer et mettre en œuvre un système d’élevage plus respectueux du bien-être animal et de la planète, dans lequel les animaux vivent plus longtemps, ne sont pas maltraités, sont nourris sainement et sont soignés.

 

Dans les élevages en pâturage, les animaux vivent en liberté une grande partie de l’année, ils grandissent en mangeant surtout de l’herbe, du foin et des compléments de céréales. Les veaux et les porcelets naissent sur l’exploitation et sont laissés avec leur mère pour une période plus longue. L’accès à un espace ouvert empêche les animaux de devenir agressifs, et ce système d’élevage permet d’éviter l’utilisation d’antibiotiques. Enfin, dans les petites exploitations agricoles, les animaux sont abattus par des méthodes sans peur et sans douleur autant que possible.

 Signez la pétition contre l’élevage en cage ! Ensemble, nous pouvons faire la différence !

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno