Good Food Good Farming : les Européens se font de nouveau entendre

Les Journées d’action européennes de Good Food Good Farming arrivent à grands pas. En octobre prochain, Slow Food Europe s’associera à d’autres groupes de la société civile européenne pour réclamer aux décideurs politiques un système alimentaire et agricole soutenant les petits producteurs et les moyens d’existence des populations rurales, et protégeant notre sol, notre eau, nos écosystèmes et la biodiversité. La première action conjointe à Good Food Good Farming avait eu lieu en octobre 2018, à travers plus de 60 évènements dans 19 pays européens. 

L’action de Slow Food en Europe

À travers des actions de sensibilisation, des manifestations publiques et des discussions, de nombreux groupes Slow Food des Pays-Bas, de Lituanie, Croatie, Malte, Italie, République tchèque et Slovaquie s’apprêtent à se faire entendre et rejoindre les Journées d’action européennes en octobre prochain. Le Slow Food Youth Network (Réseau Jeunes de Slow Food) se joindra également au flot d’actions en organisant des “eat-ins” dans plusieurs villes européennes. Les citoyens y seront invités à apporter des plats faits maison, à partager leurs histoires et à manger ensemble. Le SFYN invitera également la jeunesse à rejoindre un vaste “Eat-in” sans frontières durant le mois d’octobre, symbolisant la dimension transfrontalière des problèmes européens en matière d’alimentation et d’agriculture.

En octobre, des organisations de la société civile de toute l’Europe sont invitées à mobiliser les citoyens, consommateurs, agriculteurs, chefs cuisiniers, producteurs et commerçants de leurs villes à organiser des évènements où partager la vision et les demandes de Good Food Good Farming. Les organisations impliquées appelleront les décideurs politiques à bâtir un système alimentaire et agricole meilleur, solidaire des populations et régions d’Europe.

Étape finale à Strasbourg 

Le 22 octobre, Slow Food Europe fera partie de la manifestation finale à Strasbourg, devant le Parlement européen. Alors que le parlement nouvellement élu et les gouvernements nationaux vont prendre des décisions cruciales concernant la réforme de la Politique agricole commune (PAC), le mouvement Good Food Good Farming profitera de l’occasion pour réclamer des politiques respectant les droits de l’humain et de la planète.

Environ 60 groupes de la société civile transmettront aux députés, sous forme de carte postale, les messages des citoyens européens ayant participé aux évènements Good Food Good Farming d’octobre. La manifestation finale à Strasbourg sera l’occasion d’illustrer les demandes claires des citoyens en faveur de changements urgents au système agricole européen, pour une alimentation saine, équitable et durable.

La PAC actuelle finance l’agriculture industrielle et siphonne environ 40% du budget européen, sans pour autant soutenir les petits agriculteurs ou l’agriculture durable et écologique. Pour Slow Food Europe, il est temps de faire passer l’intérêt public avant celui de l’industrie et de remplacer des propositions frileuses par une réforme fondamentale de la PAC, capable de développer une société meilleure et plus durable.

 

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno