Évaluation scientifique du glyphosate par l’ECHA : un résultat trop opaque pour Slow Food

Le comité d’évaluation des risques de l’ECHA (Agence européenne des substances chimiques) a déclaré que « les preuves scientifiques disponibles ne satisfont pas les critères permettant de classer le glyphosate comme cancérigène, mutagène et toxique pour le système reproducteur ». Le comité a également décidé « de maintenir la classification actuelle du glyphosate comme substance provoquant des lésions oculaires graves, toxique pour les organismes aquatiques et entraînant des effets néfastes à long terme».

La Commission européenne prend désormais le relais et devra organiser un vote avec les États membres pour décider du renouvellement de l’autorisation européenne de 15 ans pour l’utilisation du glyphosate.

Le verdict de l’ECHA arrive très en avance sur l’échéance initiale prévue fin 2017, établie par la Commission européenne en juin dernier, à l’occasion de l’extension provisoire de l’autorisation d’usage de ce produit chimique.

D’autant plus que cette évaluation s’appuie encore sur des études non publiées et réalisées par des entreprises du secteur.

Et ce n’est pas tout. Une lettre à l’attention de l’agence, rédigée par 20 organisations environnementales et sanitaires, affirme que le président du comité d’évaluation des risques de l’ECHA et d’autres membres semblent violer la politique de l’Agence sur les conflits d’intérêts. Le président du comité de l’ECHA, Tim Bowmer, a en effet travaillé pour deux sociétés de conseil dans le secteur chimique pendant 20 ans : son contrat de conseiller a pris fin la veille du début de son mandat de président du comité d’évaluation des risques de l’ECHA.

Nous attendons maintenant la date du vote des États membres siégeant au comité permanent, et demandons d’ores et déjà à tous les gouvernements européens de voter contre le renouvellement de l’autorisation du glyphosate et de protéger les personnes et l’environnement des pesticides toxiques.

#StopGlyphosate

Slow Food soutient l’initiative citoyenne européenne #StopGlyphosate demandant à la Commission européenne d’interdire l’usage du glyphosate, de réformer le processus d’autorisation des pesticides au sein de l’UE et d’imposer des objectifs obligatoires de réduction de l’utilisation des pesticides en Europe. Plus de 500 000 personnes ont déjà signé la pétition.

Signez-la vous aussi !

Contexte

En 2015, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA), avait considéré insuffisantes les preuves scientifiques du CIRC (centre international de recherche sur le cancer) ayant mis en évidence un lien entre glyphosate et cancer. Après une vive controverse sur la sécurité de l’herbicide et de nombreux renvois au vote, la Commision européenne a repoussé en juin dernier la décision de renouvellement de son autorisation, jusqu’à ce que l’ECHA conclue et perfectionne son évaluation.

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno