Une recette parfaite pour le lundi sans viande : risotto au chou frisé

22 Jan 2020

Relançons la campagne « Meat the change » pour manger moins (voire beaucoup moins) de viande en veillant à ce que celle qu’on consomme provienne d’élevages extensifs et autant que possible durables. Un message que nous partageons avec l’initiative du « Lundi sans viande » (Meatless Monday), qui propose de ne pas consommer de viande le premier jour de la semaine.

Il existe une corrélation vertueuse entre la baisse de notre consommation de viande et l’amélioration qualitative de la viande consommée. Nous sommes convaincus que les élevages extensifs et respectueux du bien-être des animaux peuvent apporter un changement positif pour tout le monde : les animaux, l’homme et l’environnement. Il est de toute façon indispensable de réduire notre consommation : nous devons renoncer à l’habitude d’avoir de la viande à chaque repas. En y parvenant, nous y gagnons également en termes de goût et de santé : il suffit pour cela de puiser dans nos traditions gastronomiques. Les plats végétariens ou végans sont nombreux dans la cuisine italienne, et cette biodiversité de légumineuses (riches en protéines végétales) permet de varier les plaisirs !

Un exemple ? La galette de pois chiches, « Cecinata » ou « farinata », très répandue dans le Piémont, en Ligurie, en Toscane et dans le nord de la Sardaigne, ou les différentes soupes régionales telles que la « ribollita », soupe de légumes, la « paparotta » de Campanie ou le « millecosedde » calabrais.

 width=

Lundi sans viande dans le monde entier

La campagne du lundi sans viande débarque en Chine, portée par Slow Food Great Cina et le Good Food Fund (organisation de promotion d’une alimentation durable en Chine). Dès le 1er janvier 2020, l’année du rat a débuté avec un concours de cuisine intégrant au moins une douzaine de légumes référencés dans l’Arche du Goût.
La Chine, avec sa population importante, sa croissance forte et sa consommation de viande industrielle en hausse représente un cheval de bataille primordial pour la campagne Meat the Change. En utilisant le calculateur carbone mis au point par le Centre Johns Hopkins pour un avenir viable, nous avons calculé la réduction potentielle de l’impact carbone si les consommateurs chinois ne mangeaient pas de viande une fois par semaine. Le concours de cuisine s’est déroulé dans la ville de Xinzhuang, située dans le district de Changping, qui compte 1 098 000 habitants. Si chaque habitant du district se privait de viande tous les lundis de l’année 2020, les émissions de CO2 réduiraient de 75 432 600 kg, soit l’équivalent des émissions de 405 610 492 voyageurs sur mille trajets d’avion. En d’autres mots, ne pas manger de viande le lundi entraînerait une réduction de CO2 correspondant à 29 632 allers-retours Beijing-New-York.

Pas facile de changer ses habitudes, n’est-ce pas ? Convaincus de n’avoir jamais assez de temps ni de ressources pour cuisiner, nous faisons souvent de mauvais choix alimentaires. Ces problèmes du quotidien sont justement d’excellentes raisons pour adopter le lundi sans viande, en faisant revivre nos recettes traditionnelles qui mettent les légumes à l’honneur. Chaque culture a ses traditions végétariennes, des Maures aux Chrétiens et leurs recettes au riz et haricots noirs de Veracruz, servis avec des bananes vertes accompagnées de « spaghetti ‘ca muddica » (spaghettis à la chapelure).

 width=

La recette de la semaine du lundi sans viande

Voici une recette provenant du Piémont, qu’on retrouve principalement dans la province de Verceil : le risotto au chou frisé, recette parfaite pour le lundi sans viande.
Poste en ligne tes plats en ajoutant les hashtags #MeatlessMonday et #MeattheChange. Partage les recettes de ta région que nous publierons sur les pages Slow Food, surtout si elles contiennent des ingrédients de l’Arche du Goût !

Risotto au chou frisé

4 portions

Le riz est un ingrédient bon marché, même pour les variétés référencées à l’Arche du Goût. Pour le risotto, l’utilisation de grains de riz courts (tels que dans la variété Arborio) permet d’absorber moins de liquide et d’obtenir ainsi un risotto bien crémeux. La variété « riso gigante » de Verceil, référencée dans l’Arche du Goût, similaire au riz Arborio, convient très bien à la préparation de risottos.

Ingrédients :

60 g de beurre
Un oignon jaune de taille moyenne, coupé en cubes
2 feuilles de sauge
200 g de riz
350 g de chou frisé lavé et émincé
1 verre de vin blanc (peut être remplacé par un verre de bouillon)
2 l de bouillon végétal encore bouillant
80 g de Parmigiano Reggiano râpé

Préparation :

  • Faire fondre le beurre dans une grande poêle à feu moyen. Ajouter l’oignon et la sauge. Faire suer l’oignon pendant quelques minutes.
  • Ajouter le riz pour le faire dorer pendant quelques minutes. Ajouter le chou émincé et mouiller au vin blanc en laissant cuire 5 minutes jusqu’à évaporation.
  • Ajouter petit à petit le bouillon sur le mélange de riz et de chou, en mélangeant continuellement, toujours à feu moyen-doux.
  • Continuer jusqu’à ce que le riz soit cuit (environ une quinzaine de minutes).
  • Éteindre le feu, ajouter le parmesan et bien mélanger. Saler et poivrer.

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter