Terra Madre Salone del Gusto : les événements à ne pas manquer en février

21 Jan 2021

Le mois de février est peut-être le plus court de l’année, mais il ne manque certainement pas d’évènements et d’occasions d’explorer notre alimentation, notre planète, notre futur. 

Terra Madre Salone del Gusto

1-14 février : Défi On My Plate – Propre 

L’agriculture industrielle, la distribution et l’emballage, le commerce et le gaspillage alimentaire ont un impact négatif sur l’environnement. Choisir une alimentation durable contribue à réduire la pollution et les émissions de gaz à effet de serre : modifier, même légèrement, nos habitudes de consommation peut vraiment contribuer à sauver la planète. Nous explorerons cette thématique pendant les deux semaines dédiées à une nourriture propre, dans le cadre du défi On My Plate. 

La première semaine, nous découvrirons le pouvoir des concepts de saisonnalité, proximité, qualité d’exploitation, modèles agroécologiques et emballage durable pour faire la différence. La seconde semaine, nous verrons combien il est facile de choisir des produits propres et réduire notre empreinte carbone par de petites actions. 

5 février : État de santé de la planète et des populations 

Slow Food publie un nouveau document de position sur l’alimentation et la santé, visant à répondre à certaines des grandes questions de notre époque. Peut-on mettre fin à la malnutrition en protégeant et en promouvant la biodiversité ? La biodiversité nous aidera-t-elle à préserver la santé des écosystèmes ? Quel rôle les politiques peuvent-elles jouer dans la promotion de systèmes alimentaires durables ? 

10 février : Légumineuses, aliments du futur 

Les légumineuses sont des aliments simples et humbles et c’est sans doute pour cette raison que les consommateurs n’apprécient pas toujours leur potentiel à sa juste valeur. Ces plantes magnifiques, dont les propriétés bénéfiques sont incontestées, sont toutefois vouées à un avenir radieux : elles ont non seulement une valeur nutritionnelle notable, grâce à leur teneur élevée en protéines et autres nutriments essentiels, mais elles préservent également la fertilité des sols en y séquestrant l’azote. À l’occasion de la Journée mondiale des légumineuses, le réseau Slow Beans aborde les techniques de culture et le mode de promotion de ces produits. 

15-28 février : Défi On My Plate – Juste 

Une alimentation juste respecte les travailleurs. Malheureusement, certaines formes honteuses d’esclavage moderne demeurent encore trop répandues. Se demander d’où viennent nos aliments, c’est se demander si les gens qui ont travaillé à les produire et les acheminer jusqu’à notre assiette ont été correctement payés. Si leurs droits ont été respectés. Nous devons réfléchir au rôle que nous voulons jouer au sein de notre société. 

Durant les semaines dédiées à l’alimentation juste, nous aborderons des thèmes tels que les pratiques d’emploi clandestin, nous enquêterons sur les filières du chocolat et du café et l’exploitation des travailleurs dans l’industrie de la pêche. Durant cette deuxième semaine, nous vous aiderons à remplir votre panier sans contribuer à cet esclavage moderne ! 

19 février : Terre et alimentation : tomates hors-sol et viande de laboratoire 

La nourriture du futur sera-t-elle produite en laboratoire ? Parviendrons-nous à résoudre les problèmes de la faim dans le monde et de la durabilité en abandonnant carrément les cultures en pleine terre ? Figurant parmi les plus grands exportateurs mondiaux de tomates fraîches, les Pays-Bas n’ont toutefois pas de réelle culture historique du fruit. Leur secret réside dans des systèmes et technologies capables de faire pousser des aliments sans terre ni soleil.  

Pendant ce temps, des grands groupes comme Cargill et Tyson investissent dans la recherche et le développement de viande créée en laboratoire sans animaux. Sommes-nous là face à l’avenir de l’alimentation ? La technologie nourrira-t-elle une population croissante avec des aliments conçus en laboratoire ? Se passer carrément de la terre est-il la réponse à une fertilité du sol diminuée ?  

19 février : Terra Madre Philippines – Du palmier Buli au Landang 

Le landang est une sorte de tapioca obtenue à partir de farine de palmier natif, figurant dans le catalogue de l’Arche du Goût. Son procédé de production manuel nécessite plusieurs ouvriers qualifiés et 5 à 7 jours de travail. Le Landang a vu le jour pendant la guerre, créé par des citoyens affamés, mais l’avenir de cette plante est aujourd’hui menacé, car les forêts de Buli sont abattues pour permettre la construction de centres commerciaux. 

L’objectif principal de cet évènement est de faire découvrir au public le projet de l’Arche du Goût de Slow Food. En l’occurrence, nous en apprendrons davantage sur le Landang et le palmier Buli. 

21 février : Pastoralisme: protéger les traditions et la biodiversité 

Ce forum vise à sensibiliser le public aux modes de vie nomades. Y seront abordées les meilleures pratiques pour promouvoir la biodiversité alimentaire, le rôle des populations nomades dans la gestion des terres et la conservation des sols. 

Nous partagerons les bonnes pratiques pouvant inspirer d’autres communautés pastorales autochtones. Des représentants du Cameroun, Kenya, Tanzanie, Ouganda, Iran, Mongolie et des îles de la tortue débattront sur ce thème avec des experts du monde entier. 

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter