Terra Madre Salone del Gusto : le monde passe à l’action

26 Sep 2022

« Le message de ce rassemblement mondial est crucial : les solutions aux nombreuses crises que nous traversons existent déjà. Nous les avons vues, entendues et avons échangé à leur sujet ces derniers jours avec des centaines d’exploitantes, de chefs cuisiniers, de productrices alimentaires, de militants et d’expertes réunis à Turin, » a commenté Edward Mukiibi, président nouvellement élu de Slow Food. 

 width=L’évènement s’est tenu du 22 au 26 septembre au Parco Dora de Turin sous le thème RegenerAction, un jeu de mots évoquant notre capacité à agir pour régénérer notre système alimentaire. « Les communautés locales qui prospèrent grâce à la production d’aliments bons, propres et justes sont venues témoigner de la résilience des cultures et des races animales biodiverses face au changement climatique et de leur capacité à instaurer une justice sociale. En d’autres termes, la possibilité d’assurer un avenir vivable pour les générations futures. En tant que mouvement alimentaire mondial, nous quittons Turin avec une force et une détermination renouvelées. En tant que président de Slow Food, j’en suis extrêmement fier. »

Cette 14e édition de Terra Madre Salone del Gusto, le rassemblement mondial du réseau Slow Food et le plus grand évènement dédié à l’alimentation durable et aux politiques alimentaires, a montré combien l’alimentation est initiatrice de paix, en cultivant un avenir meilleur ensemble par l’inclusion et le dialogue. Plus de 3000 représentants du réseau Slow Food venus de 130 pays se sont rassemblés pour partager leurs expériences et trouver des solutions à appliquer une fois de retour chez eux, renforçant ainsi le sentiment d’appartenance qui définit le réseau Slow Food. Ils ont également inspiré plus de 350 000 visiteurs sur les cinq jours de l’évènement et offert des solutions pratiques pour encourager tout à chacun à agir sur le système alimentaire, comme le souligne le RegenerAction toolkit.

 width=

« Le réseau mondial de Terra Madre représente la puissance concrète du collectif. En tant que femme autochtone Nahua, faire entendre les voix et faire connaître les luttes invisibles des peuples autochtones est crucial pour atteindre la durabilité alimentaire et la justice, » a ajouté Dali Nolasco Cruz, membre du conseil de Slow Food. Fournir des outils pour autonomiser les communautés agricoles et les connecter au consommateur est crucial pour atteindre des systèmes alimentaires durables. Les systèmes participatifs de garantie (SPG) et la blockchain, par exemple, sont des facteurs déterminants du changement : un SPG s’appuie sur la participation de ses membres et sur une base de confiance, de réseaux communautaires et d’échange de savoirs. La Blockchain est un système de traçabilité permettant d’enregistrer de manière sécurisée chaque étape d’un processus de production. SPG et Blockchain combinent le meilleur des relations de confiance à l’innovation technologique au service des communautés locales et des individus, pas des multinationales. Pour les exploitants venus à Terra Madre, faire partie d’une communauté et profiter d’outils comme le SPG a changé leur vie, leur a permis de gagner de l’influence et de profiter nouvelles possibilités. De nouvelles possibilités, c’est l’assurance d’un meilleur niveau de vie pour les communautés locales et les familles. »

 width=

Nina Wolff, également membre du conseil de Slow Food et présidente de Slow Food Germany a expliqué : « Pendant que l’assemblée générale de l’ONU discute des principaux défis que le monde affronte, Slow Food demande aux institutions et aux décideurs d’écouter nos voix : les solutions pour l’humanité ne viendront pas d’une approche dirigiste, mais d’un réseau de communautés locales renforcé et du soutien de leurs connaissances, expérience et capacité à innover. Terra Madre a rassemblé des praticiens et décideurs européens et mis en avant l’expertise d’exploitants et de vétérinaires, rassemblés autour du document de position de Slow Food sur le Bien-être animal. Leur expérience sera ainsi prise en compte pour la rédaction par la Commission européenne d’une règlementation sur ce sujet. Et ce n’est qu’un seul exemple de l’impact de notre travail de sensibilisation, » conclut-elle.

 width=

« Nous aspirons à un changement radical et à des actions, pas à un intérêt purement superficiel, avertit Jorrit Kiewik, directeur du Slow Food Youth Network et membre dirigeant de Slow Food. Nous pouvons tous agir tous les jours, peu importe où et comment nous vivons. Nous votons avec notre fourchette, mais nous devons aussi transformer nos environnements alimentaires : voter avec sa fourchette est quasi impossible lorsque l’on vit dans un désert alimentaire, mais d’autres actions sont possibles. C’est pourquoi nous investissons la rue, avec les Fridays for Future, nous investissons la rue par de vastes alliances. Sensibiliser et donner aux gens les moyens d’agir est crucial. Qu’il s’agisse d’apprendre à réutiliser les restes ou de signer une pétition pour interdire les OGM, ces actions individuelles finissent par avoir un poids. »

 

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter