Terra Madre Burkina Faso : les premières Sentinelles Slow Food arrivent !

01 Fév 2017

2_terra madre burkina faso_FRA

Ouagadougou a accueilli, la semaine dernière, la conférence de presse de présentation de Terra Madre Burkina Faso, la première rencontre des communautés de la nourriture d’Afrique occidentale, qui aura lieu à Ouagadougou les 3 et 4 février. Elle est organisée par la Fondation Slow Food pour la Biodiversité dans le cadre de l’initiative Fondations pour l’Afrique – Burkina Faso, pour le droit à l’alimentation, promue par 28 fondations d’origine bancaire associées à l’Acri. L’événement rassemblera les producteurs des deux nouvelles Sentinelles burkinabées : le riz rouge de Comoé et l’igname d’Arbollé. Les Sentinelles Slow Food sont des projets de soutien des productions de qualité en voie de disparition, de protection des régions et des écosystèmes uniques, de réhabilitation des méthodes de fabrication traditionnelles et de sauvegarde des races animales et des variétés végétales locales.

Le riz rouge, Cira-Mahingou en langue cerma, est une variété endémique de la province de Comoé, dans le sud du Burkina Faso. Parfaitement adapté au climat particulièrement humide de la région, il est traditionnellement cultivé par les femmes dans les bas-fonds. Ses grains sont de dimension petite à moyenne, de couleur rouge et blanche, et sont particulièrement fragiles lors du décorticage. Le riz rouge est menacé par des variétés hybrides plus productives, mais dans les villages de Siniéna et Ouangolodougou certaines femmes le cultivent encore pour la consommation familiale et la préparation des repas de cérémonie du peuple Cerma. Cette Sentinelle est née en 2016 de la collaboration entre la Fondation Slow Food pour la Biodiversité, la Région Piémont, Coldiretti Piemonte et le groupement des ONG piémontaises, la Province de Vercelli et l’Association Inter Villageoise de Gestion des Ressources Naturelles et de la Faune de la Comoé-Léraba (AGEREF/CL), dans le but de préserver la variété locale qu’est l’Oryza glaberrima et de valoriser l’identité culturelle du territoire. Le projet entend également représenter, pour les populations locales, une alternative économique au braconnage et à l’exploitation abusive des ressources.

presidio_riso_rosso_comoé

La Sentinelle de l’Igname d’Arbollé protège une variété d’igname cultivée dans les sept villages de la commune d’Arbollé, à 50 kilomètres au nord de Ouagadougou. Sa culture se fait de plus en plus rare en raison de l’intensification d’autres cultures plus rentables, de la diminution des terres cultivables et de la désertion du secteur agricole par les jeunes. La Sentinelle est le résultat de la cartographie des produits effectuée dans le cadre du projet Fondations pour l’Afrique – Burkina Faso et de la rencontre avec la communauté de la nourriture dans le but de valoriser les ressources du territoire.

Carlo Petrini, président de Slow Food International : « Le réseau Slow Food au Burkina Faso essaie d’insister sur l’importance des produits locaux et des techniques de production, dans une optique de protection de produits et de traditions extraordinaires, issus d’un métissage d’ethnies et de cultures. Le temps est venu pour ce pays de repenser son patrimoine alimentaire, gastronomique et traditionnel avec fierté. Une fierté que le pays pourra retrouver en reniant l’approche occidentale qui dédaigne l’agriculture vivrière en la considérant comme misérable et ne reconnait pas le développement s’il n’engendre pas de profits. »

presidio_igname_arbollé

Depuis 2010, grâce au projet Fondations pour l’Afrique – Burkina Faso, Slow Food a commencé à travailler au Burkina Faso sur deux grands projets : la création d’un réseau de jardins communautaires, familiaux et scolaires, ainsi que la cartographie des produits locaux burkinabés. Au fil du temps s’est développé un réseau solide d’activistes, permettant d’identifier les premiers produits locaux courant un risque de disparition (on en compte actuellement environ 20 à bord de l’Arche du Goût), de créer un réseau de jardins (atteignant aujourd’hui le nombre de 124) et d’échanger des expériences en s’engageant concrètement pour la sauvegarde de la biodiversité et pour affirmer le droit à la souveraineté alimentaire.

“Les Sentinelles naissent pour faire connaitre des produits uniques», explique Piero Sardo, président de la Fondation Slow Food pour la Biodiversité. «Des ressources extraordinaires pour l’un des pays les plus pauvres du monde, comme le Burkina Faso, qui peut et doit redécouvrir avec fierté son propre patrimoine alimentaire. »

Pour en savoir plus sur l’événement, cliquez ici!

Terra Madre Burkina Faso est organisé par la Fondation Slow Food pour la Biodiversité dans le cadre de l’initiative Fondations pour l’Afrique – Burkina Faso, pour le droit à l’alimentation, promue par 28 fondations d’origine bancaire associées à l’Acri, en collaboration avec les ONG et organisations à but non lucratif Acra, Mani Tese, Lvia, Cisv, Fondation Slow Food pour la Biodiversité, Ital-Watinoma, le centre de recherche CesPi, 27 associations de migrants, 15 organisations paysannes au Burkina Faso et des structures locales italiennes. Créée en janvier 2014, Fondations pour l’Afrique – Burkina Faso a pour objectif d’éliminer les facteurs empêchant l’accès de la population à une alimentation adaptée, en promouvant en parallèle des initiatives à même de donner vie à un développement durable et permanent. Ses moyens d’action sont : le soutien de l’agriculture familiale, la microfinance, la formation, l’éducation alimentaire, le rôle des femmes et l’implication des associations de migrants en Italie. www.fondazioniforafrica.org | également sur Facebook et twitter

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter