Slow Food lance une nouvelle Sentinelle pour prévenir l’extinction d’une ancienne variété de blé marocain

04 Sep 2018

La Sentinelle pour le Petit Epeautre du Rif devient le 5ème du pays

Aujourd’hui, Slow Food a officiellement lancé la Sentinelle pour le Petit Epeautre du Rif, une variété locale rustique de blé ancien (Triticum monococcum). L’épeautre est depuis longtemps un aliment de base de l’alimentation locale, mais les agriculteurs l’ont progressivement abandonné en raison de l’arrivée de nouvelles céréales hybrides à haut rendement. Par conséquent, le blé d’épeautre et d’autres céréales locales sont maintenant menacés d’extinction.

La Sentinelle compte 15 producteurs dans les villages d’Al Mounia, Kallaline, Bni Kissane, Ramla et Laanouniin (commune de Kissane, province de Taounate), une zone reconnue comme un point chaud de la biodiversité en raison de sa concentration impressionnante de variétés végétales et animales, ainsi que de cultures différentes. La Sentinelle a été financée par le Convivium italien Il giardino di Roberta et le Convivium Colli del Valdarno Superiore, dont l’objectif est de promouvoir non seulement cette variété patrimoniale mais aussi toute la biodiversité locale. Les producteurs font partie des cooperatives Ariaf Kissane, Bni Ouriaguel et de la Ferme biologique Kissane qui a lancé la Sentinelle.

La culture de la variété, qui est maintenant cultivée principalement pour la consommation familiale, n’implique pas l’utilisation de désherbants ni d’engrais et l’irrigation est rarement nécessaire. Les semences sont produites par les agriculteurs eux-mêmes. La récolte a lieu entre fin juillet et début août et se fait traditionnellement manuellement.

Le Petit Epeautre du Rif est utilisé dans diverses recettes traditionnelles : Les grains sont cuits dans des soupes, tandis que la farine est utilisée pour préparer des pâtes (m’hamsa), des crêpes (baghrir) et un pain à la saveur sucrée et de noisette. L’épeautre grillé est également utilisé comme substitut de café. Dans le passé, les longues et dures tiges étaient également utilisées pour couvrir les maisons traditionnelles en pierre (de nos jours, les tôles sont plus souvent utilisées). Certains villages sont encore connus pour leur habileté à fabriquer des selles d’ânes et des selles de chevaux farcies de paille d’épeautre.

Le Maroc compte 5 Sentinelles (Cumin Alnif, Huile d’Argan, Safran de Taliouine, Sel de Zerradoun, et le Petit Epeautre du Rif), 38 produits sur l’Arche du Goût, 67 jardins impliqués dans le projet 10 000 Jardins en Afrique, et 10 chefs sur l’Alliance des Chefs Slow Food.

*Les Sentinelles Slow Food sont des projets qui soutiennent la production de qualité menacée d’extinction ; protègent des régions et des écosystèmes uniques ; récupèrent les méthodes de transformation traditionnelles ; et sauvegardent les races indigènes et les variétés de plantes locales. Chaque Sentinelle implique une communauté de petits producteurs et fournit une assistance technique pour améliorer la qualité de la production, identifier de nouveaux débouchés et organiser des échanges avec les producteurs au niveau international à travers les grands événements Slow Food.

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter