Slow Food Europe : la nouvelle stratégie européenne sur la biodiversité doit protéger les abeilles et les pollinisateurs

14 Fév 2020

Alors que la Commission européenne s’apprête à lancer au mois de mars la Stratégie sur la biodiversité à l’horizon 2030, Slow Food Europe insiste sur l’urgence d’y inclure des mesures imposant une réduction significative de l’utilisation des pesticides et de l’agriculture industrielle afin d’assurer la protection des pollinisateurs.

Dans son récent rapport sur la nouvelle stratégie, Slow Food Europe souligne le rôle des terres agricoles qui devraient « faire partie de la solution permettant de lutter contre la crise de la biodiversité » et demande à l’UE de soutenir les agriculteurs en transition vers l’agroécologie.

Les abeilles et autres pollinisateurs représentent un pilier de la biodiversité, sérieusement mis en danger par l’introduction des pesticides chimiques destinés à favoriser la productivité et le rendement. L’année dernière, la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) a tiré la sonnette d’alarme en rapportant que les taux d’extinction des insectes pollinisateurs sont 100 à 1000 fois plus élevés que la normale à cause de l’activité humaine. Elle alertait également sur les « dommages irréversibles et catastrophiques subis par la biodiversité dans toute la planète ».  width=

Même si l’Union européenne est souvent considérée comme pionnière en matière de durabilité, la précédente Stratégie Biodiversité a échoué sur un grand nombre de points. Par manque d’engagement politique au plus haut niveau et de cohérences des différentes stratégies, l’UE n’a pas réussi à freiner la perte de biodiversité sur son territoire, ce qui a aggravé la situation des écosystèmes agricoles et forestiers.

Slow Food Europe est intimement convaincu que l’UE doit montrer le bon exemple et adopter des politiques proactives en matière de protection de la biodiversité, mais également de protection des abeilles et autres pollinisateurs. Ces insectes sont essentiels à l’agriculture et à l’alimentation : environ 75 % de la récolte agricole mondiale  dépend de la pollinisation animale.

Depuis le mois de janvier, Slow Food Europe fait partie de l’Initiative citoyenne européenne « Sauvons les abeilles et les agriculteurs », qui pourrait être le mouvement déclencheur de la transformation de l’agriculture, en aidant les agriculteurs à adopter un modèle basé sur l’agroécologie et favorisant la biodiversité.

Slow Food Europe et d’autres organisations de la société civile demandent à la Commission d’interdire les pesticides de synthèse d’ici 2035, de restaurer les écosystèmes naturels dans les zones agricoles et de soutenir les agriculteurs dans la transition vers des pratiques agroécologiques et biologiques. La pétition « Sauvons les abeilles et les agriculteurs » doit rassembler un million de signatures d’ici septembre 2020 pour pouvoir présenter ses demandes à la Commission et au Parlement européens.

Aidez-nous à atteindre notre objectif : sauvons les abeilles et les agriculteurs ! Sauvons la biodiversité européenne !

Cliquez ici pour signer la pétition : https://www.slowfood.com/save-bees-farmers/.

 

 

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter