Slow Food appelle les États membres européens à refuser le renouvellement de l’approbation du glyphosate en Europe

07 Mar 2016

Schermata 03-2457455 alle 10.09.55

 

 

 

 

Les 7 et 8 mars 2016, le comité permanent des végétaux, des animaux et des denrées alimentaires (comité PAFF) de l’UE réévaluera l’autorisation du glyphosate, l’herbicide le plus utilisé au monde, pour quinze nouvelles années.

Slow Food demande aux gouvernements européens de refuser l’autorisation du glyphosate le 7 mars et de prendre position en faveur de la santé humaine et de l’environnement.

Comme l’affirme Carlo Petrini, le président de Slow Food : « Il n’y a pas de place pour le compromis. Nous devons décider si le futur de l’alimentation doit aller entre les mains de l’industrie chimique et ses promesses de nourrir la planète (ce qui, à en juger par les centaines de milliers de tonnes de glyphosate vendues chaque année, présente un intérêt économique évident) ou entre les mains d’une politique qui tient à la santé des consommateurs et au bien-être de l’environnement. »

CarloPetrini-500x340-1

 

 

 

 

 

L’utilisation du glyphosate augmente à l’échelle mondiale et un débat fait rage sur l’innocuité de l’herbicide le plus vendu au monde, dont on a retrouvé des traces dans des fruits et légumes, des produits céréaliers, du maïs OGM et du soja destiné à l’alimentation animale, des échantillons de bière et même des produits Bio. Des résidus de ce dangereux pesticide ont également été détectés dans l’urine de leurs consommateurs.

Pour Ursula Hudson, présidente de Slow Food Allemagne : « La Commission européenne est obligée de considérer toutes les recherches et études portant sur le glyphosate. Le simple fait que le Centre international de Recherche sur le Cancer, membre de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), classe le glyphosate comme cancérogène probable devrait entraîner un moratoire sur cet herbicide. Mais il semble malheureusement que les autorités responsables courbent l’échine devant les pressions des lobbys de l’industrie chimique. » Le renouvellement de l’autorisation a été soumis par le European Glyphosate Task Force, un consortium d’une vingtaine de membres dont Dow AgroSciences, Monsanto Europe et Syngenta.

Shane Holland, Président exécutif de Slow Food au Royaume-Uni : « Au Royaume-Uni, Slow Food fait campagne contre le glyphosate depuis longtemps. Une lueur d’espoir se présente car, en ce lundi, l’UE va décider de supprimer ce poison ou de l’autoriser pour 15 nouvelles années. Les citoyens de toute l’Europe peuvent s’unir et faire entendre leur voix, car celles des lobbyistes de l’industrie chimique vont être tonitruantes. »

Gaetano Pascale, président de Slow Food Italie : « En plus des études scientifiques, récemment d’autres travaux ont démontré la toxicité du glyphosate. Aujourd’hui le combat réside entre ceux qui appellent à un retour à une agriculture propre et les multinationales des produits chimiques. Slow Food Italie incite à la prudence, une prudence qui puisse préserver en premier lieu les citoyens et les consommateurs. La Commission Européenne semble se cacher derrière l’absence d’informations suffisantes pour déterminer la dangerosité du glyphosate. Alors que c’est précisément le manque de certitudes scientifiques qui devrait pousser la Commission à refuser l’autorisation et la commercialisation de cette substance. »

Slow Food a récemment signé la pétition Stop Glyphosate initiée par We Move et mène différentes actions au niveau européen et national pour informer des risques du glyphosate, en collaboration avec les ONG environnementales et de santé publique européennes.

Pour signer la pétition sur le glyphosate : https://act.wemove.eu/campaigns/stop-glyphosate

Pour lire les articles de Slow Food déjà publiés sur le sujet (en anglais) :

Glyphosate: Harmless Chemical or Possible Carcinogen?

Glyphosate: Voices For and Against

10 Things You Need To Know About Glyphosate

À savoir : Cette année, la Semaine pour les alternatives aux pesticides aura lieu du 20 au 30 mars et se penchera sur l’impact des pesticides sur la santé humaine et la nécessité de trouver des solutions alternatives, pour une agriculture plus douce envers l’environnement et moins risquée pour notre santé.

 

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter