Si vous ne devez faire qu’une seule chose aujourd’hui, c’est celle-là.

21 Juil 2021

Signez la Déclaration sur le climat de Slow Food 

et rejoignez les milliers de personnes qui ont participé à la Conférence Slow Food Climate Action pour réclamer un monde bon, propre et juste et combattre le changement climatique. Et surtout, donner à l’alimentation et l’agriculture la considération et la place qu’elles méritent à l’ordre du jour de la COP26.

 width=Votre nom rejoindra l’ensemble des signatures que nous parviendrons à collecter pour les présenter à la présidence de la COP26 qui aura lieu à Glasgow en novembre prochain.

Il y a quelques jours à peine, la température de l’océan Arctique est montée à plus de 30 °C, tandis que l’extrémité ouest du Canada dépassait les 40 °C avant d’atteindre un record absolu de température au cours du même mois. L’Allemagne a quant à elle connu des intempéries violentes qui ont causé des inondations dévastatrices aux lourdes conséquences. Bien sûr, le changement climatique ne se manifeste pas uniquement par des évènements extraordinaires, mais ce sont des signes avant-coureurs.

Les pays les plus gravement impactés par le changement climatique sont situés dans l’hémisphère Sud, là où la population, particulièrement les femmes et les personnes indigènes, vit dans la pauvreté. Ils ont été nombreux à s’exprimer lors de la Conférence Climate Action et nous leur apportons notre soutien.

L’alimentation et l’agriculture font partie des principaux facteurs du changement climatique. À l’échelle mondiale, les systèmes alimentaires sont responsables de 60 % de la perte de biodiversité territoriale, de 24 % des émissions de gaz à effet de serre, d’environ un tiers des sols dégradés et de l’exploitation totale d’au moins 90 % de la population piscicole commercialisée. D’après certains chercheurs, même en arrêtant aujourd’hui les émissions des combustibles fossiles, les émissions liées à la production alimentaire mondiale rendraient impossible l’atteinte des objectifs internationaux actuels de lutte contre le changement climatique. On dit que les émissions liées à la production alimentaire pourraient à elles seules faire augmenter la température mondiale au-delà de 1,5 °C d’ici 2050 et de plus de 2 °C d’ici la fin du siècle.

Cela ne devrait pas être le cas : l’alimentation et l’agriculture devraient faire partie de la solution plutôt que du problème. Il faut amorcer une véritable transition pour passer de la monoculture industrielle et de l’élevage intensif à des pratiques agroécologiques durables. Les habitats naturels doivent être restaurés et les zones de culture doivent devenir un vecteur de reconstruction de la biodiversité. Les agriculteurs doivent être soutenus par les gouvernements et les institutions pour effectuer cette transition nécessaire d’abandon des pesticides nocifs au profit de pratiques agroécologiques basées sur la biodiversité locale.

Avec nous, Signez la Déclaration sur le climat de Slow Food. Nous souhaitons que l’alimentation et l’agriculture fassent partie des thèmes directement abordés dans la synthèse finale de la COP26.

Le poids de nos voix réunies ne pourra pas être ignoré, alors signez la Déclaration dès aujourd’hui !

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter