Notre Alimentation, Notre Planète, Notre Futur : un triangle étroitement lié

20 Fév 2020

Nourriture, planète, futur.

Le triangle sur lequel se base le slogan de Terra Madre Salone del Gusto 2020, simple en apparence, identifie une chaîne de relations qui devraient être claires pour tout le monde, même si trop peu de personnes semblent y accorder de l’importance.

Ces relations nous indiquent qu’en modifiant notre approche de l’alimentation et la façon dont nous la produisons, la distribuons, la choisissons et la consommons, nous pouvons avoir un impact complètement différent sur notre planète. L’ampleur limitée ou au contraire importante de cet impact pourrait modifier considérablement les scénarios futurs.

Il y a quelques années, nous sommes tombés sur le livre hilarant What if ? – Serious Scientific Answers to Absurd Hypothetical Questions, dans lequel Randall Munroe, physicien, informaticien et auteur de B.D. aborde les questions les plus paradoxales sous un angle scientifique. Notre question préférée, notamment pour les scènes cocasses qui en découlaient, s’intitulait tout simplement « Si nous sautions tous ensemble ». Que se passerait-il si tous les habitants de la planète se rapprochaient le plus près possible et sautaient tous ensemble pour atterrir exactement au même moment ?

QUE SE PASSERAIT-IL SI…

Au-delà des hypothèses les plus farfelues, il serait intéressant de se poser ce type de question au sujet de notre alimentation, en essayant de partir d’un paradoxe (sachant que certains paradoxes ne sont finalement pas si éloignés de la réalité).

Imaginons un scénario tragique.. Que se passerait-il si nous commencions tous soudainement à ne consommer que des aliments importés ? Si nos assiettes n’étaient composées que d’une seule espèce de poisson ou de viande, et d’un seul morceau de l’animal ? Si nous cessions de lutter contre le système d’élevage industriel, contre l’utilisation des pesticides, de nous préoccuper de la santé des abeilles et des pollinisateurs ?

Et sous un angle positif… Que se passerait-il si nous mangions tous des produits locaux sans emballage plastique ? Si nous arrêtions tous de manger de la viande au moins une fois par semaine ? Si nous réduisions de moitié nos déchets alimentaires ?

Malheureusement, l’avenir qui se dessine pour la planète est assez sombre, car ceux qui réfléchissent à ces questions sont bien trop nombreux, et la plupart ne se rendent pas compte de l’impact considérable de notre alimentation sur l’environnement et la société. Rien n’est fait pour faire bouger les choses. Nous avons perdu la bonne habitude d’établir des liens de cause à effet, ou lorsque nous le faisons, c’est souvent de manière égoïste, sans réaliser qu’une mauvaise habitude à l’échelle individuelle (rien d’extraordinaire, comme manger de la viande tous les jours à deux repas, par exemple) ou acheter des aliments emballés dans plusieurs couches de plastique, puis dans des cartons et ramenés à la maison dans des sacs de course jetables considérés comme « pratiques »), peut avoir des effets dévastateurs, lorsqu’elle est déclinée à l’échelle mondiale.

ALIMENTATION ET ÉCOSYSTÈMES

À Terra Madre Salone del Gusto 2020, nous essayerons justement de dessiner un avenir différent, ou surtout de vous expliquer pourquoi il est vital d’agir dès maintenant, car nous avons peu de temps, pour construire un avenir plus « rose », si l’on peut dire.

Pour y parvenir, nous essayerons de nous baser sur quatre écosystèmes, quatre espaces physiques vastes et variés, en tenant compte de tous les facteurs physiques et les différents organismes qui coexistent au sein de leurs frontières et sont tous reliés :

  • Les Terres hautes, où la protection du territoire est considérée comme une opportunité de redynamiser l’économie locale ;
  • Les Terresd’eau, dont la sauvegarde passe par le constat que les océans, les mers, les eaux internes et les ressources hydrauliques sont un bien commun ;
  • Les Terres basses, où nous proposons un système de production propre et opposé à la monoculture et à l’élevage intensif, qui deviendrait un symbole de renaissance ;
  • Les Terres et villes,représentées comme un écosystème juste et inclusif, où des citoyens informés et conscients de leurs choix peuvent faire la différence.

Ces univers feront office de boussole, pour nous aider à réfléchir à quelle direction prendre et à trouver les changements à apporter pour construire un avenir différent.

Restez avec nous et lisez en détail nos Réflexions approfondies sur le sujet ! Dans la prochaine newsletter, nous commencerons à vous présenter les deux premiers écosystèmes.

 

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter