L’Afrique fête le Terra Madre Day

03 Déc 2015

Les 10 000 jardins, les OGM, l’agriculture biologique, la sécurité alimentaire… les thèmes autour desquels fêter l’alimentation locale avec Slow Food sont nombreux

terra madre day_Africa

« Le Terra Madre Day tient depuis toujours un rôle clé pour les communautés africaines, non seulement dans la sensibilisation autour de thématiques comme la sécurité alimentaire, les productions OGM, la valeur de la nourriture locale et traditionnelle ou l’importance d’une agriculture durable, mais aussi comme moyen de réunir les communautés et de renforcer le lien avec leur territoire et leurs origines, pour ainsi consolider les économies locales et les territoires. » C’est par ces mots que commence John Kariuki, conseiller de la Fondation Slow Food et coordinateur des activités de Slow Food au Kenya.

Et effectivement, la fête de l’alimentation locale semble être un moment vraiment important pour les communautés locales de tout le continent africain. « En Ouganda, nous raconte Edie Mukiibi, vice-président de Slow Food International, le réseau SFYN national organise le 12 décembre une soirée dédiée aux produits locaux et traditionnels au Nama Wellness Youth Centre de Mukono. La Forgotten Vegetables Party (fête des légumes oubliés) sera l’occasion unique de connaître des produits oubliés, venus de régions et de cultures de tout le pays. En cuisine, différents groupes raconteront l’histoire des produits et prépareront des recettes typiques de leur région d’origine, avec l’objectif de piquer la curiosité des jeunes et de mettre sur les tables des produits pouvant jouer un rôle fondamental en termes de souveraineté alimentaire. »

Le Slow Food Youth Network Kenya organise quant à lui une Disco Soupe le 7 décembre au Molo Street Children Project. L’initiative sera dédiée au thème du gaspillage alimentaire, tout aussi d’actualité au Kenya, où une bonne partie de la population souffre de la faim. « Environ 40 % de la nourriture kenyane finit aux ordures. – John continue –  Il est donc nécessaire de sensibiliser les populations privilégiées à conserver et à offrir les surplus à ceux qui ne parviennent même pas à se garantir un repas. Pour cela, nous avons aussi impliqué les communautés travaillant pour le projet des Dix mille jardins potagers en Afrique, qui nous aideront à découper, cuire et servir le repas pour tous les participants. » Le 11 décembre, le réseau organisera aussi une rencontre avec la délégation ayant participé à Terra Madre Giovani – We Feed the Planet pour discuter ensemble d’agriculture durable, de changement climatique et surtout de sécurité alimentaire.

Le projet des Dix mille jardins potagers en Afrique est la clé de voûte de nombreux rendez-vous. Dans les districts de Masaka, Sembabule, Rakai et Lwengo, les communautés locales partageront un repas au sein de leur jardin, en cuisinant les produits cultivés et en sensibilisant la population locale au rôle des jardins et à la philosophie Slow Food. Le Convivium Slow Food de Mukono (Ouganda) proposera par exemple une soirée dédiée aux produits et aux recettes presque tombés dans l’oubli au Kisoga Community Center. Le Convivium South Eastern (Kenya) fera participer les étudiants handicapés de la Kathonzweni School à plusieurs activités dans les jardins des écoles voisines et des communautés pour rassembler des produits locaux et préparer ensemble le repas du 10 décembre.

Au Kenya, nourriture, musique et culture de la communauté locale Kuresoi joueront de concert. Le Terra Madre Day du Convivium Slow Food Central Rift sera fêté en parallèle à la cérémonie d’initiation des anciens de la communauté du district de Kuresoi nord. La communauté, composée majoritairement d’agriculteurs, se réunira devant le conseil traditionnel pour partager avec les jeunes, les « nouveaux » anciens du conseil et les responsables de la communauté, non seulement des prières et des valeurs communes, mais aussi des produits et musiques traditionnels. Quant au Convivium Emuhaya, il dédiera le Terra Madre Day aux énergies renouvelables, afin de faire découvrir des technologies capables d’améliorer l’efficacité énergétique, notamment en cuisine. Au Bio-gardening Innovations Centre d’Emuhaya, on utilisera des cocottes peu énergivores et des casseroles spéciales pour cuisiner des plats traditionnels, servis le 8 décembre. Le Convivium Mwea organise dans le village de Kiaga un événement au titre intéressant : « Manger des produits indigènes n’est pas une mode, c’est un retour à notre culture. » L’événement permettra aux participants de connaître des produits et des recettes issus de la tradition et quasi oubliés, dans un cadre de chants et de musiques traditionnels.

Pour finir, au Sénégal, le Convivium Ndarndar-bi consacrera le Terra Madre Day à la filière du café. La rencontre prévue le 10 décembre à Dakar mettra à l’honneur le café Touba, produit de la communauté de la nourriture de la ville. On raconte que cette recette de café aromatisé au poivre de Guinée aurait été introduite au Sénégal au début du XXe siècle. Cheikh Ahmadou Bamba, le père de la confrérie des Mourides, l’aurait découverte pendant son exil au Gabon. Encore aujourd’hui, les Mourides attribuent à cette boisson une valeur profondément symbolique et la consomment à l’occasion de cérémonies religieuses. Depuis plusieurs années, la popularité du café Touba a dépassé le cercle des Mourides au point d’être proposé dans la rue par des vendeurs ambulants.

« Le Terra Madre Day – conclut Edie Mukiibi – est dédié à la visibilité de nos aliments traditionnels , autochtones et locales, pour montrer cas de la biodiversité alimentaire avec fierté et gratitude à la Mère Terre . La taille de l’événement ne devrait pas la matière , mais ce qui importe est la possibilité de se réunir et de célébrer sur patrimoine alimentaire et de la biodiversité. »

Découvrez les autres événements organisés sur le continent africain sur la page Facebook, organisez-vous et fêtez avec nous le 10 décembre ! Plus que quelques jours ! Trouvez l’événement le plus proche de chez vous ou organisez-en un : inspirez-vous des années précédentes et téléchargez tous les supports utiles sur notre site. Et n’oubliez surtout pas d’inscrire votre initiative sur la page Facebook.

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter