Jardins scolaires : une éducation sans frontières pour un avenir meilleur

25 Mai 2020

En mars 2020, une publication internationale unique a été publiée, à laquelle Slow Food a contribué les expériences du Kenya, de la Tanzanie et de l’Ouganda liées au projet Jardins potagers en Afrique. Il s’agit du livre Agrobiodiversity, School Gardens and Healthy Diets: Promoting Biodiversity, Food and Sustainable Nutrition déjà disponible en ligne en version imprimée et en format e-book, qui pourra être téléchargé et consulté gratuitement à la fin de l’année (décembre 2020).

Les jardins scolaires permettent de réaliser quelque chose de très difficile : réunir en une seule activité les aspects de la souveraineté alimentaire, de la production communautaire de connaissances et d’aliments, de l’éducation environnementale et de la culture gastronomique, de la préservation de la biodiversité locale et du renforcement (ou de la réactivation) des liens entre l’écosystème et ses habitants.

 width=Ce sont précisément les salles de classe en plein air que Slow Food promeut en Afrique depuis près de 10 ans maintenant. Des classes qui, même en ces temps difficiles (avec des écoles fermées partout dans le monde), ne s’arrêtent pas parce qu’elles sont basées sur des connaissances partagées et reproductibles, dont les élèves et les enseignants se sentent fièrement responsables et qui peuvent apporter une contribution matérielle lorsque la nourriture est rare ou chère.

Il est clair qu’il n’existe pas de modèle unique de jardin scolaire. Les variables sont nombreuses : contextes écologiques différents, pays à des latitudes différentes et avec plus ou moins de ressources disponibles, étude approfondie des aspects agronomiques ou culinaires, âge des étudiants concernés, implication de la communauté locale…. width=

Le livre Agrobiodiversity, school gardens and healthy diets a le mérite de faire ressortir cette richesse et cette variété (plus de 75 contributeurs ont participé à la publication). Il comprend des études de cas du monde entier (Australie, Vietnam, Hawaii, Philippines, Inde, Népal, Maroc, Liban, Afrique subsaharienne, …) provenant de différents contextes et expériences, de zones urbaines et rurales, de communautés indigènes et d’organisations internationales.

Un travail intéressant pour tous, surtout pour ceux qui veulent se lancer dans ce type d’activité éducative : les pratiques les plus réussies sont signalées ainsi que les aspects critiques les plus répandus, quels sont les éléments essentiels et quelles sont les stratégies pour améliorer et intégrer pleinement ce type d’enseignement dans le programme scolaire.

Lorsque je parle du livre à mes collègues, à mes amis et à ma famille, il suscite tant d’enthousiasme et d’intérêt qu’ils se rendent compte à quel point il est important de donner aux enfants les moyens de manger plus sainement, de prendre des décisions éclairées sur leur croissance et leur alimentation et de mener une vie saine et durable.”, souligne Danny Hunter, scientifique principal du groupe de recherche qui a travaillé sur la publication.

Le réseau Slow Food est fier et reconnaissant d’avoir participé à ce précieux travail, créé par The Alliance of Bioversity International and CIAT et publié dans la série Issues in Agricultural Biodiversity par Routledge Earthscan éditeur. Grâce aux interviews des coordinateurs du réseau Slow Food Afrique, une plus grande visibilité a été donnée à un travail fondamental réalisé par des milliers de bénévoles et d’activistes, aux efforts et à l’enthousiasme de nombreux jeunes, de leurs enseignants et de leurs familles.

 width=

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter