Façonner l’avenir, ensemble

16 Juil 2022

 width=La situation actuelle pourrait facilement nous pousser au pessimisme. L’ONU a averti que les incendies qui ont dévasté des régions entières en Australie, en Californie, en Europe et en Sibérie augmenteront d’un tiers d’ici 2050. La planète compte plus de 40 zones de conflits actifs, affectant deux millions d’individus, dont la moitié vit dans une extrême pauvreté. Alors que certaines régions du monde affrontent une insécurité alimentaire croissante, conséquence de la guerre en Ukraine, quatre groupes contrôlent 70 à 90 % du commerce mondial de céréales et des doutes persistent quant aux informations qu’ils diffusent sur leurs stocks, alimentant les incertitudes du marché. L’industrie des pesticides malmène les ambitions écologiques en prétendant qu’abandonner l’agriculture conventionnelle ne fera qu’accroître la faim dans le monde. Et la liste est encore longue.

Mais aux quatre coins du globe, une multitude d’individus œuvre chaque jour à rétablir les écosystèmes, à nourrir les communautés, à maintenir la paix et à nourrir de plus grandes ambitions à tous les niveaux. La jeunesse s’est mobilisée mondialement et a imposé la crise climatique au débat public. Avec une forte croissance dans toutes les régions, on compte aujourd’hui plus de 3 millions d’associations pour le maintien de l’agriculture paysanne dans le monde. Les communautés autochtones et locales luttent constamment pour défendre leurs terres de l’exploitation agressive, au prix de leur vie. Il est de plus en plus reconnu que l’agroécologie, pratiquée par des centaines de millions d’agriculteurs dans le monde, répond merveilleusement aux défis climatiques, de biodiversité, environnementaux, économiques et sociaux auxquels le monde est confronté. Certaines politiques néfastes sont parfois remises en question dans certaines régions. Et cette liste aussi est encore longue.

Alors oui, de nombreux défis se présentent à nous. Et nous nous retrouvons coincés entre des conditions climatiques et des évènements politiques extrêmes, et un engagement implacable à améliorer le monde. Cela devrait nous pousser à réagir avec encore plus d’efficacité, sans perdre de temps, et à faire pencher la balance en faveur d’une alimentation bonne, propre et juste pour tous. J’aime à penser que la citation de Martin Luther King Jr : « L’arc de l’univers moral est long, mais il est tendu vers la justice » peut nous permettre de résister à ces tensions constantes. Le changement prend du temps, mais il finit toujours par advenir.

Au sein de Slow Food, nous contribuons à notre manière à tendre cet arc de l’univers moral, nous avons les outils et la passion pour devenir plus efficaces, en unissant nos forces à celles de nos alliés, en accueillant celles et ceux qui veulent se joindre à nous, et en concentrant nos efforts pour défendre la diversité biologique et culturelle, inspirer et mobiliser les citoyens, et influencer les politiques dans les secteurs privé et public.

J’ai mentionné notre manière unique de travailler. Pendant plus de dix années aux côtés de Slow Food, comparer notre travail à celui (aussi inestimable qu’il soit) de nos organisations partenaires européennes m’a aidée à identifier clairement nos forces. Nous formons un mouvement mondial d’individus passionnés. Nous rassemblons tous les acteurs du système alimentaire, sans distinction. Nous menons une multitude d’actions créatives à l’impact fort dans le monde entier. Nos idées voient loin mais sont fortement enracinées dans le travail et l’expérience quotidienne et locale des communautés, exploitantes, pêcheurs, productrices, cuisiniers et militantes. Nous dénonçons ce qui ne va pas sans prendre de pincettes, mais nous dialoguons toujours de manière positive avec les autres. Et je reviens à nos militantes et militants passionnés : c’est cette passion qui insuffle l’espoir, les solutions pratiques et les actions concrètes qui nous sont vitales.

Si l’on pense que tout a commencé par un petit groupe d’amis dans une petite ville italienne il y a 30 ans, il est presque incroyable de se dire que Slow Food est aujourd’hui un mouvement mondial touchant plus de 160 pays. La motivation et la passion qui ont rendu cet exploit possible sont encore présentes. Si nous sommes arrivés si loin dans ces conditions, imaginez un peu ce qu’il en sera dans 30 ans. Notre nouveau conseil a annoncé notre vision pour les prochaines années, ancrée dans l’Appel à l’action, notre document guide. Il y est clairement établi que ce sont vos contributions qui façonnent notre avenir.

Alors que nous entrons dans cette nouvelle phase de l’histoire de Slow Food, soyons fiers de notre héritage, soyons humbles face à nos limites et ne perdons pas de temps pour agir collectivement vers une alimentation bonne, propre et juste pour tous.

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter