Burkina Faso : la biodiversité alimentaire locale valorisée avec la promotion des produits locaux

15 Fév 2023

 width=Dans le cadre de la protection de la biodiversité, le réseau Slow Food Burkina Faso en partenariat avec l’Association le Bon Samaritain pour le Développement durable au Burkina Faso et le Groupe de Réalisations et d’Accompagnement pour le Développement en France/Suisse a contribué à la préservation et à la promotion du soumbala et du beurre de karité au Burkina Faso.

En effet, le Projet Promotion des produits locaux en Afrique de l’Ouest a été mis en œuvre au Burkina Faso de juin 2020 à Novembre 2022 avec sept coopératives féminines rurales de productrices du soumbala et du beurre de karité.

Les deux produits sont typiques du territoire Burkinabè et le soumbala est déclaré sur l’arche du gout de Slow Food. Ces produits sont d’utilité multidimensionnelle au Burkina Faso : alimentaire, sanitaire, économique, écologique et socioculturelle.

Les femmes sont reconnues détentrices des savoirs dans la production/transformation des produits locaux en Afrique.

Cependant avec la mondialisation, ces produits font face à une concurrence injuste avec les cubes et les huiles importés qui menacent leur consommation avec le risque de la perte de leur valeur et du statut privilégié de la femme.

En témoignent les préjugés ressorties lors de l’étude réalisées au début du projet.

Les actions du projet au cours des deux ans ont permis des résultats appréciables pour un bon avenir des deux produits au grand bonheur des communautés locales et des coopératives féminines accompagnées. On peut noter entre autres :

  • la valorisation du savoir-faire des sept coopératives féminines reparties dans sept Communes du Burkina Faso
  • le renforcement des capacités des coopératives
  • l’outillage des coopératives sur la démarche marketing
  • la valorisation du soumbala et du beurre de karité par la promotion de leurs vertus
  • la sensibilisation /conscientisation des consommateurs sur les valeurs des deux produits
  • le plaidoyer auprès des décideurs (autorités coutumières, administratives et politiques) pour une meilleure prise en compte des deux produits
  • une meilleure vente des deux produits au profit des coopératives avec des niveaux de recettes allant de 400 mille à 16 millions de francs CFA en quatre mois jamais égalés.
  • le renforcement du réseau Slow Food avec l’adhésion des sept coopératives devenues des communautés Slow Food.
  • la valorisation du statut de la femme en témoigne les propos de cette femme qui disait « grâce à vous notre travail sur le soumbala est reconnu aujourd’hui par tous »
  • un nombre total estimé de 3 500 000 personnes touchées directement au cours de la mise en œuvre du projet.
 width=

 

Selon le coordonnateur national du réseau Slow Food Burkina Faso en même temps Chargé du projet Pays du projet Promotion des Produits Locaux (PPL), Jean Marie KOALGA « La promotion de la consommation des produits locaux est un meilleur moyen pour protéger la biodiversité biologique et culturelle en Afrique »

D’où ce lancement du cri de cœur pour des soutiens possibles pour des projets pareils pour accroitre la protection de la biodiversité dans le respect du bon propre et juste dans les différents pays.

Vive le bon le propre et le juste pour tous !!!!

 

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter