Berlin sous les projecteurs

10 Fév 2015

berlin-slowfoodSamedi 17 janvier, près de 50 000 personnes se sont rassemblées dans la capitale de l’Allemagne pour appeler à un changement de cap dans le système alimentaire mondial. Rejoindre une manifestation annuelle connue sous le nom « Wir haben es satt » (Nous en avons assez !), l’événement a réuni des gens de tous les horizons, des agriculteurs et apiculteurs à des organisations de la société civile et des consommateurs. C’est le plus grand rassemblement que l’événement a connu jusqu’à présent.

Dirigés par un cortège de tracteurs, les manifestants sont descendus dans les rues pour exprimer leurs préoccupations sur des questions telles que l’agriculture industrielle, les déchets alimentaires, les OGM et l’accord de partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP) entre l’Union européenne et les États-Unis.

« Manger est politique. Chaque décision que je fais sur ce qu’il faut acheter détermine la façon dont les animaux sont gardés, ou ce qui pousse dans nos champs. Je peux vous assurer que je soutiens les agriculteurs et non les grandes entreprises de l’industrie agricole », a déclaré un des organisateurs de l’événement Jochen Fritz à la foule rassemblée devant la chancellerie d’Angela Merkel – point d’arrivée de la manifestation.

Comme les années précédentes, l’événement a été organisé pour coïncider avec la Semaine verte internationale – la plus grande foire agricole de l’Europe qui se tient à Berlin en janvier. Étant donné le grand nombre de personnes qui ont pris part à la manifestation de cette année, il serait difficile pour les participants de la foire, tels que les ministres de l’agriculture européens, d’ignorer leur message.

À peine cet événement terminé qu’un autre a déjà bien avancé ses préparatifs : la Berlinale. Le Festival du Film de Berlin est l’une des manifestations les plus importantes dans le calendrier du film. Chaque année en février, réalisateurs, acteurs, journalistes et cinéphiles du monde entier se rendent à la capitale allemande pour cet événement de renommée internationale.

Au cours des dernières années, avec l’aide de Slow Food, une section du festival a été dédiée à l’univers de la nourriture : la Culinary Cinema (Kulinarische Kino). Au programme, des fictions, des documentaires et des courts-métrages qui parlent de cuisine, bien sûr, mais aussi des problèmes écologiques et environnementaux.

En parallèle, la Camera award est donnée « à des personnalités ou des institutions auxquelles le festival se sent particulièrement redevable ». Cette année, le prix a été décerné au Président Carlo Petrini et vice-président Alice Waters de Slow Food International. Présenté le 8 février, Carlo Petrini s’est vu remettre personnellement le prix.

Lorsque le rideau tombe sur ces deux événements, il paraît évident que Berlin est un épicentre de l’activité du mouvement Slow Food. Nous sommes impatients de voir ce que le reste de l’année nous réserve !

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter