L’Arche du Goût passe le cap des 3000 produits

03 Mai 2016

ArkofTasteCollageAvec les petits pains fantaisie de Huanghua, du nord-est de la Chine, nous avons fêté le 3000ème passager monté à bord de l’Arche du Goût. Mais le travail de repérage des produits à risque d’extinction ne s’arrête pas là, grâce au travail du réseau international de Slow Food, des commissions de l’Arche, et des étudiants de l’Université des Sciences Gastronomiques qui reviennent de chaque voyage ou stage la valise pleine de nouvelles propositions.

L’Arche du Goût se remplit, pas à pas, et a récemment accueilli son 3000ème passager, rapidement rejoint par plus de 100 compagnons de voyage supplémentaires. Venus de Chine, les petits pains de Huanghua sont cuits à la vapeur dans des moules en bois fabriqués et gravés à la main en forme d’animaux et de fruits de toutes sortes

Depuis le début de l’année 2016, plus de 300 produits ont été approuvés, par les commissions nationales de l’Arche du Goût dans une vingtaine de pays, et par le bureau international appuyé par le réseau d’experts et de spécialistes du mouvement.

La réponse de notre réseau à cet appel est plus qu’enthousiaste, et enthousiasmante : nous avons reçu près de 600 candidatures en 2 mois, à un rythme moyen de 80 par semaine. Même si tous les continents sont représentés dans cette vague de candidatures, une belle part revient à l’Amérique du Sud, et plus particulièrement au Brésil, avec plus de 140 candidatures, mais aussi au Mexique, avec une soixantaine de produits. Il est déjà possible de trouver sur l’Arche l’Ayocote, un haricot mexicain aux nuances de couleurs allant de l’orangé au violet, et la « hormiga culona », fourmi au large derrière qui se mange en Colombie depuis des centaines d’années.

Outre cette « déferlante » positive, qui pour certains pays va de pair avec les candidatures nombreuses envoyées pour participer à Terra Madre Salone del Gusto, l’implication de l’Université a déjà porté ses premiers fruits. Au retour de voyages didactiques aux Philippines, en Equateur ou encore en France, mais aussi alors qu’ils sont en stage pour plusieurs semaines, les étudiants ont signalé en tout plus de 120 produits, le tout en collaboration constante avec les membres du réseau.

Passée l’euphorie du compteur suspendu à 3000, le flux des passagers continue d’augmenter, et la conscience de l’importance de signaler ces produits, de les étudier et de les promouvoir de mille et une façons, est de plus en plus aigue.

Toi aussi tu peux nous signaler un produit

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter