Le système alimentaire européen est cassé : une politique alimentaire commune pourrait bien le réparer

10 Mai 2016

collage_slow_europeEn se penchant sur les chiffres du système alimentaire européen, l’on voit se dessiner une situation critique, dans laquelle continue de diminuer le nombre de fermes et d’augmenter la concentration agricole, tandis que le gaspillage alimentaire se maintien à des niveaux sidérants. Ipes-Food se base sur ce constat pour développer une vision de la politique alimentaire commune en Union Européenne…

Il y a quelque chose qui ne va pas dans le système alimentaire européen. Entre 2003 et 2013, une ferme sur quatre disparait dans l’UE soit plus de quatre millions d’exploitations rayées de la carte. La concentration agricole en revanche s’est accélérée : la superficie moyenne des exploitations a augmenté de 38%, passant de 11,7 hectares en 2003 à 16,1 hectares en 2013. Le nombre d’emplois dans l’agriculture a chuté de 30%m tandis que près de 70% des paiements directs de la Politique Agricole Commune vont à 20% des agriculteurs seulement. Le gaspillage alimentaire en Union Européenne atteint des niveaux sidérants, avec près de 100 millions de tonnes de nourriture partant au rebus chaque année. Le marché agricole s’enferre dans une crise toujours plus profonde. Et ce ne sont là que quelques exemples.

Cet état de fait est en grande partie le résultat de différentes politiques largement développées de manière indépendante les unes des autres : agriculture, sécurité alimentaire et santé publique, commerce, protection de l’environnement, climat et énergie, cohésion économique et sociale, développement rural et développement international, emploi et éducation… Mais les politiques sont également déconnectées les unes des autres aux différents niveaux de gouvernance (du niveau communautaire à celui des communes).

Les systèmes politiques et cadres réglementaires actuels ne sont pas en mesure de faire face aux crises. Les politiques relatives à l’alimentation sont le fruit de compromis entre des intérêts fortement divergents. L’absence d’une politique alimentaire cohérente, transversale au niveau sectoriel et qui puisse prendre en compte les différents niveaux de gouvernance, démontre une cohérence extrêmement faible et une responsabilité extrêmement diluée.

C’est un problème, certes, mais aussi une opportunité majeure. La question de l’alimentation est une clé pour l’élaboration décloisonnée de politiques faisant intervenir de multiples secteurs et niveaux de gouvernance. Elle peut également permettre de pallier les déficits de démocratie mais aussi stimuler l’appropriation par les citoyens européens des mesures mises en place par leurs représentants élus.

Présidé par Olivier De Schutter (ancien rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation) et Olivia Yambi (nutritionniste et ancienne représentante de l’UNICEF au Kenya), le panel international d’experts sur les systèmes alimentaires durables (International Panel of Experts on Sustainable Food Systems, IPES-Food) lance un processus de délibération , recherche et implication des citoyens afin de développer une vision pour une « Politique Alimentaire Commune » dans l’UE. Sur la période 2016-2018, IPES-Food réunira à l’occasion de tables rondes appelées «labos de politiques» divers acteurs scientifiques, institutionnels et de la société civile. Ces rencontres résulteront en une série de notes et recommandations politiques ainsi qu’un rapport final. Le but ultime est de développer collectivement une vision de la Politique Alimentaire Commune, à l’aide de recommandations précises quant aux outils réglementaires et à la réforme de la gouvernance : en un mot, la vision d’une alternative viable aux cadres règlementaires actuels des politiques de l’UE.

Slow Food se joindra à IPES-Food dans ce processus ; y prendront également part le Sustainable Food Systems Group (SFSG) du Parlement européen, Arc2020, la chaire UNESCO Alimentations du monde (Montpellier SupAgro), l’European Environmental Bureau (EEB) et l’European Public Health Alliance (EPHA).

Blog & news

Changer le monde grâce à la nourriture

Découvrez comment vous pouvez restaurer les écosystèmes, les communautés et votre propre santé grâce à notre boîte à outils RegenerAction.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Privacy Policy
Newsletter