Les vainqueurs des Prix Résistance Fromagère inaugurent Cheese 2021

Les vainqueurs de cette année viennent d’Inde, de France, d’Albanie et d’Italie

La 13e édition de Cheese a été inaugurée ce matin à Bra, en Italie, sous la houlette de Fabiana Dadone, ministre italienne de la Jeunesse, Marco Protopapa, conseiller pour l’agriculture de la Région Piémont, Luigi Icardi, conseiller pour la santé de la Région Piémont, la Gianni Fogliato, maire de la ville de Bra, et Carlo Petrini, président de Slow Food International, et de responsables politiques locaux.

Les Prix Résistance Fromagère, qui fêtent leur septième année, ont été remis au cours de cette cérémonie. Ces récompenses rendent hommage aux éleveurs et artisans fromagers qui refusent les raccourcis offerts par les technologies modernes et travaillent dans le respect du naturel, de la tradition et du bien-être animal. La passion et l’engagement qu’ils démontrent dans leur poursuite de la qualité permettent de faire perdurer un héritage extraordinaire de compétences et de paysages traditionnels. Il s’agit de petits producteurs qui, malgré tout leur travail, continuent de résister en dépit des risques et de l’isolement encourus. Les vainqueurs ont été sélectionnés sur la base de leur engagement à produire des fromages au lait cru, mais surtout à adopter des pratiques équitables et respectueuses de l’animal.

Les vainqueurs des Slow Cheese Awards de cette année sont :

1) Angela Saba, productrice de pecorino au lait cru de la Maremma (Toscane – Italie), Sentinelle Slow Food

Angela est un exemple pour toutes celles et ceux qui souhaitent suivre la voie, aussi belle que difficile, de l’agriculture et de la production fromagère. Un chemin particulièrement escarpé pour les femmes et pour ceux qui souhaitent produire des aliments bons et sains, en harmonie avec la terre. Élevée par un berger sarde et une mère originaire des Abruzzes, Angela a grandi dans la région de la Maremme et repris la ferme familiale avec son frère. Aujourd’hui, elle élève 300 brebis et 20 chèvres, sélectionne soigneusement leur fourrage et leurs prés, et évite tout produit capable de nuire aux animaux sur son exploitation. Elle ne travaille que le lait cru et sans aide de ferments chimiques, se bat pour les droits des éleveurs et produit un pecorino extraordinaire.

Ce prix est dédié à Agitu Ideo Gudeta, fermière et productrice de fromage de chèvre issue de la communauté pastorale éthiopienne, émigrée dans le Trentin-Haut-Adige et assassinée en décembre 2020.

2) Renato Gortani, producteur de Çuç di Mont (Frioul-Vénétie Julienne – Italie), Sentinelle Slow Food

Renato Gortani, berger issu d’une longue lignée, a transmis ses connaissances et la tradition de l’estive par le travail de toute une vie. Grâce à lui et aux jeunes fromagers qui ont suivi ses traces, le Çuç di Mont (un fromage au lait de vache de Carnia, désormais Sentinelle Slow Food) a été sauvé. Dans son refuge d’estive situé à 1583 mètres d’altitude, il élève environ 80 vaches Brunes. Chaque année en mai, la transhumance traditionnelle, déjà pratiquée dans cette région alpine avant l’an 1000, est un véritable évènement pour toute la communauté. Il a toujours été intimement convaincu que les animaux sont les gardiens de l’environnement : rester dans les pâturages alpins leur permet de se nourrir d’une herbe unique, indispensable à la fabrication de fromage de qualité, mais aussi cruciale pour leur bien-être et celui de la zone. Regardez un reportage le concernant ici : https://www.youtube.com/watch?v=Uq84T0R_wJE

3) Walter Dragu, producteur de Mishavin, Albanie, Sentinelle Slow Food

C’est par ses parents que Walter a hérité de précieuses connaissances qui étaient en voie de disparition. Avec sa femme, Melinda Pepushai, ils ont décidé de rester vivre dans l’une des régions les plus reculées et impénétrables d’Europe, et ainsi donner l’exemple à de nombreux autres jeunes exploitants. Le Mishavin est produit dans deux petits villages de la région de Kelmend, dans le nord de l’Albanie, à la frontière avec le Monténégro, et exclusivement durant les mois d’été, lorsque le troupeau paît librement dans les montagnes. Il appartient à l’ancienne famille des fromages en sac et est le résultat d’une technique bien spéciale : le caillé est coupé en morceaux, laissé à reposer pendant dix jours, puis émietté à la main et placé dans des conteneurs en bois. Ce fromage ancien a survécu grâce aux petits producteurs de la Sentinelle, qui en ont fait une source de fierté pour toute la région. Walter Dragu a repris le flambeau de ses parents Lucie et Tom qui, à la différence du reste de leur famille partie s’installer aux États-Unis, ont décidé de rester en Albanie et d’y travailler pour donner un avenir à leur terre.

4) Daljit Singh – Éleveur immigré (de l’Inde à l’Italie)

L’histoire de Daljit est extraordinaire, tout comme sa relation avec les animaux. À son arrivée en Italie, il a travaillé quelques années au cirque Togni. Après avoir fondé une famille, il a proposé ses services dans différentes fermes laitières du pays et s’est arrêté, depuis maintenant plusieurs années, aux Fattorie Fiandino à Villafalletto (dans la province de Cuneo). Son quotidien y est rythmé par les soins procurés animaux. La qualité de vie des vaches, le lait et les fromages qu’elles produisent, sont conditionnés par la relation entre exploitants et animaux. D’après Daljit, il est essentiel de leur parler doucement et de leur montrer de l’affection. Et surtout, quand on se trouve parmi elles, prier et chanter des chansons spirituelles les aide à se détendre et enrichit leur espace de vie d’énergie positive. Les sikhs expriment leur foi à travers leur comportement et expriment la paix et la spiritualité à chaque instant de leur vie, au quotidien, dans leur relation avec les animaux sacrés.

5) François Borel – Éleveur de chèvres et producteur de brousse du Rove (France)

François Borel, aidé de Bernard Borel, Luc Falcot et les autres exploitants du «Groupement de producteurs de brousse du Rove», préserve depuis des années la race du Rove, en faisant paître ses chèvres toute l’année, en Provence, dans les Bouches-du-Rhône.

Leur lait sert à fabriquer la brousse, un produit laitier historique issu de la coagulation lactique, à consommer très frais. Elle a longtemps été dévaluée par une production industrielle utilisant du lait de mauvaise qualité, parfois même du lait de vache. La détermination de ce groupement d’exploitants à restaurer la dignité des pratiques pastorales, de la race du Rove, dont ils sont les gardiens passionnés, et de la brousse, a mené à la reconnaissance de la Sentinelle en 2007 et à l’attribution de l’AOP en 2020, soutenues par un cahier des charges exemplaire pour sa rigueur et le respect de la tradition.

La brousse du Rove est aujourd’hui la plus petite appellation d’origine française.

6) Paolo Ciapparelli – Historic Rebel Cheese et Furmàcc del Féen (Lombardie – Italie), Sentinelle Slow Food

Paolo Ciapparelli est l’un des symboles de l’activisme laitier le plus passionné. Il n’est pas producteur de fromage ni exploitant, mais il est bien plus que cela pour les fermiers alpins des vallées du Bitto. Grâce à lui et à son énergie, le monde entier connaît aujourd’hui l’Historic Rebel Cheese et leur combat pour faire reconnaître la valeur du pâturage et l’illustre histoire de la production fromagère dans cette partie des Alpes. Sa célèbre phrase : « vouloir que les vaches mangent de l’herbe nous a valu la réputation d’être subversifs » symbolise aussi bien le sens de son engagement quotidien que la raison d’être des Sentinelles Slow Food. Dans les pâturages de montagne, il n’y a ni ensilage, ni fourrage, ni ferments, uniquement un savoir artisanal. Il n’y a pas besoin de plus pour produire l’un des fromages les plus extraordinaires au monde. Grâce à Paolo, les producteurs se sont rassemblés et se sont partagé la gestion d’un processus d’affinage collectif. Ils vendent ensemble leurs fromages d’estive et leur production hivernale, le Furmàcc del Féen, tous deux Sentinelles Slow Food. Même le Mascherpà de montagne, une ricotta obtenue en utilisant le petit-lait de la production précédente, figure désormais au menu de restaurants étoilés et dans le catalogue de l’Arche du Goût.

Cheese 2021 est organisé par la Ville de Bra et Slow Food avec le soutien du Ministère des politiques agricoles, alimentaires et forestières, du Ministère de la transition écologique et de la Région Piémont. L’événement a été rendu possible grâce au soutien d’entreprises qui croient aux valeurs et aux objectifs de l’événement, notamment les partenaires principaux : BBBell, BPER Banca, Consorzio del Parmigiano Reggiano, Egea, Pastificio Di Martino, Quality Beer Academy (QBA) et Reale Mutua.
Bureau de presse Cheese
Slow Food: Paola Nano (329 832 1285); Alessia Pautasso (342 864 1029); [email protected] 
Ville de Bra: Elena Martini, Roberto Buffa;  0172 438278; [email protected]

www.slowfood.com – www.comune.bra.cn.it 

  • Did you learn something new from this page?
  • yesno