Slow Food s’exprime sur les manifestations des agriculteurs

19 Jan 2024 | French

« Nous souhaitons une transition juste et inclusive pour tous, y compris les agriculteurs. »

Nos paysans doivent pouvoir vendre leurs produits à un prix équitable, bénéficier d’une politique tournée vers l’avenir et avoir accès à des solutions de financement sûres

La manifestation « Wir haben es Satt! (Nous en avons assez) » a lieu aujourd’hui à Berlin, menée par une coalition de plus de 50 organisations, dont Slow Food Allemagne.

Cet évènement, qui fête sa vingt-quatrième édition, cherche à lutter contre l’impact négatif de l’agriculture industrielle et à sensibiliser le public à cet impact : mise en péril des moyens de subsistance d’un grand nombre de petits producteurs chaque année, atteinte au droit à la transparence et au choix des consommateurs, uniformisation de plus en plus marquée des goûts et, enfin, perte de biodiversité. En effet, l’agriculture industrielle nuit à la diversité des cultures présentes dans les champs, contribue fortement aux émissions mondiales de CO2 et rejette des polluants dans les sols et les eaux souterraines, ce qui appauvrit la qualité nutritionnelle des aliments et nuit à notre santé.

Des producteurs en agriculture conventionnelle et biologique, des défenseurs de l’environnement et des droits des animaux, des militants dans le domaine de la coopération au développement et de l’alimentation, des jeunes engagés et des citoyens actifs manifestent ensemble en faveur d’une agriculture rurale, plus écologique et sans OGM.

 

Cependant, la manifestation de cette année intervient juste après une opération de blocage des routes par des colonnes de tracteurs ces derniers jours en Allemagne.

Nina Wolff, présidente de Slow Food Allemagne et membre du Conseil d’administration de Slow Food International, a commenté : « Ces manifestations d’agriculteurs s’inscrivent dans le contexte d’une politique agricole inadaptée depuis des décennies, que nous critiquons vivement. Nos agriculteurs ont besoin de vendre leurs produits à un prix équitable, avec une politique tournée vers l’avenir et des solutions de financement sûres, qui font encore défaut aujourd’hui, afin de restructurer l’agriculture de façon respectueuse pour le climat et les animaux. Nous aussi, nous en avons assez ! La révolte actuelle du secteur agricole face à l’annonce de la réduction des subventions à court terme était prévisible.

La transition vers la durabilité est urgente, elle doit être inclusive et offrir à chacun la possibilité d’y prendre part. Nous souhaitons dénoncer l’instrumentalisation des manifestations par des groupes d’extrême droite qui prétendent représenter les agriculteurs et visent à rallier des voix avant les élections européennes de 2024, éclipsant ainsi l’important débat public sur la transition indispensable de nos systèmes alimentaires. »

Au cours des dernières années, le secteur européen de l’agriculture industrielle s’est vivement opposé à certaines mesures politiques telles que le Pacte Vert pour l’Europe, qui vise à rendre les systèmes alimentaires équitables, sains et respectueux de l’environnement. Ces politiques ont un impact sur l’agriculture industrielle, responsable d’environ 14 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Aux Pays-Bas, en Belgique, en Irlande, en Espagne et en France, des actions similaires ont eu lieu, avec des convois de tracteurs ou des agriculteurs descendant dans la rue pour protester contre ces mesures de défense de l’environnement qui sont, selon eux, trop coûteuses.

Marta Messa, secrétaire générale de Slow Food, explique : « Les agriculteurs se retrouvent coincés entre la pression des politiques, l’industrie alimentaire et la grande distribution. Les subventions les plus généreuses de la Politique agricole commune, ainsi que tous les services d’accompagnement auxquels elles sont associées, ont majoritairement ciblé l’agriculture industrielle et des objectifs de production toujours plus élevés depuis les années 1960. Il n’est pas surprenant que le changement de cap exigé par la nouvelle politique se heurte à la frustration et à la résistance des agriculteurs industriels.

Mais il ne s’agit pas ici d’opposer agriculture et environnement. Les agriculteurs dépendent de la nature, et l’agriculture a besoin d’un environnement sain pour prospérer. Or, plus de 80 % des habitats naturels d’Europe sont dégradés, et certaines cultures voient déjà leurs rendements baisser en raison de la pauvreté des sols, du manque d’eau et des phénomènes météorologiques extrêmes.

Le véritable danger réside dans l’intérêt que les partis d’extrême droite et populistes, ainsi que les théoriciens radicaux du complot portent actuellement aux protestations des agriculteurs. Alors que les élections du Parlement européen approchent et que huit pays d’Europe auront des élections nationales cette année, nous devons continuer à promouvoir une transition juste et inclusive, en dénonçant les tentatives de certains groupes politiques qui essaient d’orienter nos sociétés vers des mesures d’extrême droite qui nous éloignent d’une alimentation bonne, propre et équitable pour tous », conclut-elle.

 

Slow Food se bat pour une transformation des systèmes alimentaires qui soit bénéfique pour l’environnement et le climat, tout en soutenant les producteurs.

 

Slow Food Press Office

Paola Nano [email protected] (+39) 329 832128

Alessia Pautasso – [email protected] (+39) 342 8641029

Slow Food est un réseau mondial de communautés locales fondé en 1989 pour contrer la disparition des traditions alimentaires locales et l’expansion de la culture fast-food. Depuis, Slow Food a pris l’ampleur d’un mouvement mondial impliquant des millions de personnes issues de plus de 160 pays et œuvrant à ce que chacun ait accès à une nourriture bonne, propre et juste. Slow Food est l’organisation coordinatrice, responsable de la direction prise par l’ensemble du mouvement.

 

Mit Lebensmitteln die Welt verändern

Erfahren Sie mit unserem RegenerAction-Toolkit, wie Sie Ökosysteme, Communities und Ihre eigene Gesundheit verbessern können.

Bitte aktiviere JavaScript in deinem Browser, um dieses Formular fertigzustellen.
Name
Privacy Policy
Newsletter