Slow Food Slow Food Donate Slow Food Join Us
 
 

Ressources   |   L’actualité

|

English - Français - Italiano - Español - Deutsch
 
 

Recherche

   
   
 
 
 
 
Slow Fish - Le poisson bon, propre et juste
 
 

Fisch vom Kutter

Un SMS pour annoncer du poisson frais

Germany | Schleswig-Holstein | Stein

Uwe Sturm est membre d'une association citoyenne impliquée dans la culture locavore et ici, sur la côte baltique, la pêche et la mer font partie intégrante de la culture et du mode de vie des habitants. Mais les petits pêcheurs locaux ne font pas exception à la tendance actuelle et luttent pour vivre de leur pêche.

 

L'association a remarqué que l'écart entre l'offre des pêcheurs et la demande des clients potentiels était considérable et a trouvé un moyen intelligent de le réduire. Le site Internet du projet "Fisch vom Kutter" (Du poisson juste descendu du bateau) utilise les textos et un logiciel relié au net pour transmettre ce que chaque pêcheur rapporte chaque matin et dans quel port. Ces informations sont envoyées dans la nuit par les pêcheurs au moyen de textos. Ainsi, les clients, restaurateurs comme particuliers, savent quel poisson ils pourront trouver à la descente du bateau. La fraîcheur du produit est imbattable et constitue un véritable atout aux yeux des clients. De leur côté, les pêcheurs augmentent leurs gains en se passant d'intermédiaire.

 

Ce projet lancé il y a douze mois compte déjà 17 pêcheurs adhérents ; certains ont même transféré toute leur activité dans ces ventes directes et arrivent désormais à vendre la totalité de leur pêche ! Le projet compte des pêcheurs liés à différents ports, aussi éloignés que le Danemark et la Suède. Tous travaillent sur de petits bateaux de pêche individuels, seuls ou avec l'aide de leurs enfants.

 

Le projet, qui a vu le jour grâce à l'aide d'un prêt au développement rural de l'UE, est porté et développé par des volontaires de cette association citoyenne, tandis que les pêcheurs s'acquittent d'une cotisation réduite (15 € par an, correspondant aux charges techniques). À ses débuts, l'association regroupait des étudiants, des biologistes marins, des professionnels et des habitantes de communautés rurales, mais aucun pêcheur. Plusieurs d'entre eux ont aujourd'hui rejoint le groupe.
Uwe apprécie tout particulièrement la participation des pêcheurs au projet communautaire : grâce à leur travail commun, ils ont mis de côté leur compétitivité pour soutenir ce projet qui leur est bénéfique, à tous. « Ils s'appellent même entre eux pour s'échanger des stocks si l'un vend plus vite que l'autre, » témoigne Uwe dans un sourire. Lui s'occupe du côté technique du projet - le site Internet - dès qu'il quitte la station de radio régionale où il travaille. La tâche est difficile ? « Pas vraiment, » répond-il, « le site se gère tout seul. Nous avons été les premiers surpris par son succès. » Le site Internet enregistre entre 15 000 et 20 000 visiteurs actifs, qui consultent les offres chaque mois.

 

Le projet a piqué la curiosité des autorités locales, car il déplace le tourisme vers le port et soutient l'existence des pêcheurs. Avec moins de pression, des ventes garanties et une hausse de revenu, les pêcheurs sont aussi plus enclins à employer des méthodes durables, » ajoute Uwe.

 

« Le but de l'association est de maintenir la culture régionale en vie, mais ici, ce n'est pas seulement le folklore qui est en question, » nous explique Uwe. « Nous souhaitons montrer que la pêche est encore active par ici. Les pêcheurs ne sont pas dans le besoin, ils n'attendent pas de subventions. Ils ont quelque chose à offrir et ce projet les aide simplement à l'exprimer. » Associer le savoir et les compétences traditionnels aux nouvelles technologies et aux nouvelles idées est aussi bénéfique pour d'autres raisons, car les jeunes générations y entrevoient des possibilités et des opportunités. Comme l'agriculture, la pêche manque de jeunes repreneurs, mais depuis le début de ce projet, l'intérêt s'est renouvelé et les jeunes de la région ont envie d'apprendre le métier.

 

Le travail de l'association a créé des synergies entre des groupes autrefois distincts, voire opposés, comme les pêcheurs et les biologistes marins. Maintenant que le dialogue est ouvert, ils ont commencé à réaliser qu'ils partagent un même objectif : préserver les stocks de poisson et les écosystèmes de la région, au même titre que la culture locale.

 

Pour en savoir plus, clickez sur le site internet du projet: http://fischvomkutter.de/

 

 

 



|
   
Slow Fish | Partners Lighthouse Foundation. Fondation Slow Food pour la Biodiversité
 
 
 

Slow Food - P.IVA 91008360041 - All rights reserved

Powered by Blulab