La Biodiversité

Le terme BIODIVERSITE est devenu d'usage courant suite à l'adoption de la Convention de Rio de 1992.

La diversité biologique - ou biodiversité - est le terme qui désigne toutes les formes de la vie sur Terre et les caractéristiques naturelles qu'elle présente.

La biodiversité dont nous sommes les témoins aujourd'hui est le fruit d'une évolution qui s'est façonnée pendant des milliards d'années, au gré de processus naturels et, de plus en plus, sous l'influence des êtres humains.

Elle constitue la toile de la vie dont nous faisons intégralement partie et dont nous sommes totalement dépendants. Cette diversité s'entend généralement en termes de grande variété de plantes, d'animaux et de microorganismes.

Mais la biodiversité s'étend également aux différences génétiques à l'intérieur de chaque espèce - il s'agit, par exemple, des différences entre des variétés de plantes cultivées et de races de bétail.

Un autre aspect de la biodiversité réside dans la variété des écosystèmes que l'on rencontre dans les déserts, les forêts, les zones humides, les montagnes, les lacs, les fleuves et les rivières, et les paysages agricoles. Dans chaque écosystème, les êtres vivants, y compris les êtres humains, forment un tout et interagissent, les uns avec les autres, mais aussi avec l'air, l'eau, et la terre qui les entourent.

C'est l'agencement de ces différentes formes de vie et leurs interactions, entre elles et avec leur milieu ambiant, qui a fait de la Terre cet endroit unique, où peuvent habiter les êtres humains.

C'est la biodiversité qui, grâce au large éventail de biens et de services qu'elle nous offre, rend notre vie possible.

Lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro, en 1992, nos dirigeants se sont mis d'accord sur une stratégie globale pour un "développement durable" - qui, tout en répondant à nos besoins actuels, laisse aux générations futures un monde viable et prospère. L'un des accords-clés adoptés à Rio a été la Convention sur la diversité biologique. Ce pacte, conclu par la grande majorité des Etats, s'engage à maintenir l'équilibre écologique planétaire tout en allant vers le développement économique. La Convention fixe trois objectifs principaux: la conservation de la diversité biologique, l'utilisation durable de ses éléments, et le partage juste et équitable des avantages découlant de l'exploitation de ses ressources.