Slow Food Slow Food Donate Slow Food Join Us
 
 

Ressources   |   L’actualité   |   Zone presse

|

English - Français - Italiano - Español - Deutsch
 
 

Recherche

   
   
 
 
 
 
Slow Fish - Le poisson bon, propre et juste
 
 

La pollution


Une grande quantité de déchets et polluants est rejetée chaque année dans les océans. Beaucoup n'existent que depuis une cinquantaine d'années. La pollution des océans, et plus particulièrement celle des eaux côtières, est due aux activités terrestres aussi bien que marines.

Les engrais et les pesticides utilisés dans les exploitations agricoles, les déchets industriels et nucléaires, les gaz d'échappement émis dans les rues et sur les axes routiers, les eaux usées et les détritus, se répandent dans les cours d'eau, et finissent dans l'océan. Les rejets dans l'atmosphère par les industries ou les transports sont une autre source importante de pollution venue des terres. Une fois émis, beaucoup de composés chimiques (cuivre, nickel, mercure, cadmium, plomb, zinc et composés organiques synthétiques) restent dans l'air durant des semaines, voir plus. C'est principalement par le biais des vents qu'ils voyagent et retombent dans les océans. Tous ces polluants et déchets sont ensuite redistribués autour du monde par les courants marins.

Les activités marines telles que les exploitations minières, le transport, la pêche et les navires de croisière rejettent de grandes quantités de substances toxiques dans l'océan. La pollution par le bruit, qui perturbe fortement le comportement de certaines espèces animales comme les grands mamifères marins, est également un problème croissant. La pollution pétrolière résultant d'échouages et de collisions entre navires est depuis longtemps un problème international majeur. A celui-ci se sont récemment ajoutés ceux des substances à risques et nocives.

Une fois écoulés dans le milieu marin, beaucoup de ces polluants, d'origine terrestre ou marine, s'accumulent dans la chaîne trophique et menacent grandement les ecosystèmes, aussi bien côtiers que de haute mer.

 

Selon un récent rapport du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), les plastiques - notamment les sacs en plastique et les bouteilles en PET - sont les déchets marins les plus répandus dans le monde entier, représentant plus de 80 pour cent des déchets dans plusieurs mers régionales.


Les débris de plastique s'accumulent dans les environnements terrestres et marins du monde entier, se décomposant lentement en petites pièces toxiques qui peuvent être consommées par les êtres vivants à tous les niveaux de la chaîne alimentaire.


Les plastiques peuvent être confondus avec les aliments par de nombreux animaux, y compris les mammifères marins, les oiseaux, les poissons et les tortues. Les tortues de mer, en particulier, peuvent confondre les sacs de plastique flottants avec des méduses, l'un de leurs plats préférés. Une enquête de cinq ans sur les fulmars dans la région de la mer du Nord a révélé que 95 pour cent de ces oiseaux de mer contiennent du plastique dans leur estomac.


Chaque année, les êtres humains utilisent des centaines des milliards de sacs plastiques (100 milliards rien qu'aux Etats-Unis, selon le World Watch Institute). Un petit pourcentage seulement est recyclé, alors que la plupart ne servent que quelques instants (le plus souvent du magasin à la maison). Et pourtant dans la nature, ils survivent des milliers d'années...

 

Entremelés à d'autres déchets, ils peuvent former de gigantesques nappes de déchets, véritables décharges flottantes. La plus célèbre d'entre elles, connue sous le nom de "Trash Vortex" (tourbillon de déchets) est grande comme le Texas. Il s'agit d'une poubelle géante générée par les courants marins entre Hawaï et le Pacifique nord. Sa triste célébrité en a fait une destination touristique....

 
Selon le rapport du PNUE , "les sacs en plastique fins à usage unique étouffent la vie marine et devraient être interdits ou éliminés rapidement. Il est tout simplement impossible de justifier leur fabrication".


|
  La pollution La pollution La pollution La pollution  
Slow Fish | Partners Lighthouse Foundation. Fondation Slow Food pour la Biodiversité
 
 
 

Slow Food - P.IVA 91008360041 - All rights reserved

Powered by Blulab