Slow Food Slow Food Donate Slow Food Join Us
 
 

Ressources   |   L’actualité   |   Zone presse

|

English - Français - Italiano - Español - Deutsch
 
 

Recherche

   
   
 
 
 
 
Slow Fish - Le poisson bon, propre et juste
 
 

Non aux pratiques cruelles


Le meilleur exemple de pêche cruelle, enfin le pire plutôt, concerne le requin.

La soupe aux ailerons de requins, plat très apprécié dans plusieurs pays asiatiques, a le triste privilège de devenir une mode aussi dans certains pays occidentaux. Avant de commander ce plat dans quelque restaurant raffiné, ou supposé tel..., rappelons-nous qu'il soulève des questions éthiques pour au moins deux raisons :

• Se situant en haut de la chaîne alimentaire, ce grand prédateur qu'est le requin joue un rôle fondamental dans l'équilibre de tout l'écosystème où il vit. Si le nombre de requins diminue fortement (ce qui est favorisé par le fait qu'il se reproduit lentement), leur proies augmentent et exercent ainsi une pression excessive sur les espèces dont elles se nourrissent. Ce phénomène est appelé « cascade trophique ». De plus, contrairement à la majorité des poissons, les requins ne produisent qu'un petit nombre d'oeufs. Ce sont tout simplement des animaux à ne pas capturer!


• Selon la coalition internationale Shark Alliance, la pratique du « finning » est courante pour répondre à la demande d'ailerons de requins destinés à la préparation de la fameuse soupe : les requins capturés sont hissés à bord des bateaux, leurs ailerons (vendus à un prix élevé) sont coupés et la carcasse des animaux, souvent encore en vie, est rejetée à la mer. Même dans les pays où le "finning" est interdit (comme l'Australie) cette triste pratique continue...

Vous voulez le voir pour le croire? Voici une vidéo sur cette pratique.  

Pour plus d'informations, allez sur le site de Shark Alliance.

 


|
   
Slow Fish | Partners Lighthouse Foundation. Fondation Slow Food pour la Biodiversité
 
 
 

Slow Food - P.IVA 91008360041 - All rights reserved

Powered by Blulab