Slow Food Slow Food Donate Slow Food Join Us
 
 

Ressources   |   L’actualité

|

English - Français - Italiano - Español - Deutsch
 
 

Recherche

   
   
 
 
 
 
Slow Fish - Le poisson bon, propre et juste
 

Réforme de la PCP et la Pêche Artisanale : tuer ou soigner ?


14/07/11

Aujourd'hui, mercredi 13 juillet, la Commission européenne est prête à divulguer le paquet de propositions sur lequel elle a travaillé durant les 24 derniers mois pour réformer de manière radicale la Politique Commune de la Pêche de l'UE (PCP).

 

L'une des principales mesures proposées dans le paquet consiste en un instrument économique contondant désigné pour réduire la capacité de la flotte : l'introduction des concessions de pêche transférables pour tous les navires longs de plus de 12 mètres, et pour tous ceux de moins de 12 mètres avec des engins trainants.

 

Diverses mesures sont également inclues pour traiter des rejets (toutes les captures devront être débarquées éventuellement), de la conservation des ressources, et de la base scientifique de la gestion des pêches. Selon Maria Damanaki, la Commissaire européenne aux Affaires Maritimes et à la Pêche, « la durabilité est présente à travers toute la réforme ».

 

Cela ne fait aucun doute que les pêcheries européennes sont malades : obèses de subventions, elles vomissent des rejets et consomment compulsivement carburant et autres ressources, ce qui les rend inaptes, incapables de répondre à la demande des consommateurs.

 

Mais, en plus d'un instrument contondant, le remède doit aussi donne une injection énergisante et, au minimum, l'établissement d'une concurrence équitable pour la pêche artisanale d'Europe ; dynamique, en bonne santé, hautement compétitive et potentiellement durable si traitée de manière juste. Si la pêche européenne a un avenir, c'est certainement la pêche artisanale qui doit y occuper la place centrale.

 

Le rapport économique annuel de 2010 récemment publié par la Commission européenne appuie la prescription d'un tel remède. Les données de ce rapport révèlent que les navires opérant avec des engins passifs (tels que les palangriers, senneurs, fileyeurs et caseyeurs - les engins de la pêche artisanale) ont généralement fait preuve de meilleures performances que ceux employant des engins actifs (tels que les chalutiers de pêche démersale, chalutiers à perche et navires employant des engins actifs polyvalents), dont certains peinent à rester rentables, comme c'est le cas des chalutiers de pêche démersale et des chalutiers à perche.

 

Mais à moins que l'instrument contondant prescrit par la Commission ne soit appliqué avec précaution et discrimination, il pourrait s'avérer fatal pour les opérations de pêche les plus environnementalement durables et socialement équitables. Les promesses d'agir avec précaution et discrimination semblent avoir été largement oubliées.

 

Délibérément ou non, les pêcheurs artisans sont évincés, et menacés de disparition. Les projections de la Commission européenne montrent que l'emploi dans le secteur de la capture va décliner de 60% durant les 10 prochaines années ; déclin qui touchera sans doute plus durement le secteur artisan, qui emploie l'essentiel de la main-d'œuvre dans la pêche.

 

L'utilisation d'un instrument si émoussé nécessite une chirurgie soignée pour garantir que le tissu socio-économique sain ne soit pas extrait avec la graisse superflue.

 

Une réforme radicale est sans aucun doute nécessaire mais, s'il vous plaît, ne tuez pas le patient.

 

ICSF est une ONG internationale qui oeuvre en faveur de la pêche asrtisanale et fait partie du réseau de Terra Madre.
Pour plus d'information, visitez www.icsf.net
ou contactez Brian O'Riordan, secrétaire du bureau de Bruxelles de l'ICSF, Sentier des Rossignols 2, 1330 Rixensart, Belgique. Tel: 02 6525201. Email: briano@scarlet.be

 



|
   
 
Slow Fish | Partners Lighthouse Foundation. Fondation Slow Food pour la Biodiversité
 
 
 

Slow Food - P.IVA 91008360041 - All rights reserved

Powered by Blulab