Slow Food Slow Food Donate Slow Food Join Us
 
 

Ressources   |   L’actualité   |   Zone presse

|

English - Français - Italiano - Español - Deutsch
 
 

Recherche

   
   
 
 
 
 
Slow Fish - Le poisson bon, propre et juste
 

Recherche

Insérer une ou plusieurs paroles pour rechercher les articles correspondants


 

Slow Fish en actions


La plus grande bouillabaisse du monde

Les pêcheurs de Sanary, qui participent régulièrement à Terra Madre et Slow Fish, ont organisé cette année encore une grande fête qui met à l'honneur la tradition et la pêche du jour.

 

Rien ne manquait. Le soleil, le mistral rafraîchissant, un peu mais pas trop, les chapiteaux tendus au-dessus des 48 tables, la foule bigarrée des commensaux affamés, l'ambiance joyeuse et généreuse, l'orchestre, les Jeunes Sapeurs Pompiers et la grue étaient présents au rendez-vous cité par les Patrons pêcheurs de la Prud'homie de Sanary, pour la plus grande bouillabaisse du monde. L'évènement a été reconnu par le Guiness Record.

 

Cela fait plus de 20 ans maintenant que les pêcheurs étendent cette invitation à toute la communauté, et la réputation de l'événement a grandi: "Nous faisons plus de 800 km pour venir, et c'est la deuxième fois », raconte une jeune femme enthousiaste, qui fait partie des 1250 amateurs du plat traditionnel méridional. « What is this ? », nous demande un touriste hollandais éberlué et ravi, entré par hasard dans ce large espace dégagé en bord de mer, circonscrit par les rangées de tables disposées en U et où tant de personnes évoluent lentement dans le tintement léger des conversations qui vont bon train, et s'amassent petit à petit autour du grand feu de joie que les pompiers sont en train d'allumer.

 

Puis, la grue soulève le gigantesque récipient métallique dans lequel sera réchauffée la bouillabaisse, préparée par les pêcheurs la veille et le matin même avec la pêche du jour, et le pose sur le feu, pendant que les 1200 gourmands se délectent déjà des croutons à la rouille.


Tradition oblige, c'est d'abord une odorante soupe de poisson qui est servie par les pêcheurs et les jeunes pompiers, dans laquelle placer les croutons tartinés de rouille aillée à souhait, puis la grande variété de poissons, crabes et seiches qui ont été cuits dans la soupe même avec des pommes de terre, car la bouillabaisse, à l'origine un plat du pauvre, ce sont en fait deux plats en un, élaborés avec tous les poissons de la pêche du jour. passent de lèvres en lèvres, tout comme ceux attribués comme identification pour chacune des 48 tables,: chinchard ou sévereau, maigre, congre, moustelle, baudroie, castagnole (qui, selon le dicton, vient par deux), sériole, etc.

 

En fin de repas, l'orchestre hausse le ton et entraîne les plus animés à divers pas de danse, populaire, rock, valse, tango. L'accordéon est là lui aussi, bien entendu.

 

Il faut des semaines aux pêcheurs du petit port provençal pour organiser volontairement cette fête, dont ils sont fiers. « Les gens sont contents et ça nous fait plaisir, ça compense pour notre effort et la fatigue », déclare Jean-Michel Cei, Premier Prud'homme de Sanary.

 

La Prud'homie, c'est une institution méditerranéenne qui date au moins du 12 siècle en France. Il y en a aujourd'hui 33 sur le littoral français, entre Port-Vendres et Menton (Corse incluse). Les pêcheurs d'un territoire donné élisent parmi les anciens un premier prud'homme, qui aura d'abord fait ses classes en étant second ou troisième prud'homme, et qui peut, avec ses collègues, gérer, organiser, trancher, et même sanctionner en cas de conflit. En fixant des droits d'usage pour chaque engin, les règlements prud'homaux incitent à investir dans différentes techniques sélectives plutôt que de se spécialiser dans un métier. En moyenne, chaque bateau est ainsi doté d'une dizaine d'arts de pêche avec des capacités de capture limitées.

 

La rentabilité de cette pêche côtière suppose de cibler alternativement les différentes concentrations saisonnières des différentes espèces, sans épuiser le territoire. Elle suppose encore de bien vendre les apports sur le marché local en essayant notamment de diversifier l'offre journalière. Les prud'hommes peuvent encore préserver certaines espèces en période de frai, tel est souvent le cas des langoustes ou des rascasses, et protéger les juvéniles en fixant des tailles minimales d'hameçon et de maille.

 

C'est ainsi que pendant des siècles, cette institution a su parfaitement gérer des hommes pour gérer une ressource commune, si précieuse pour notre alimentation. Elle a su traverser de nombreux obstacles telles que les appropriations privatives de l'ancien régime (concessions de madragues, bordigues et autres pêcheries), les contestations de pêcheurs arrivant qui ne voulaient pas se plier aux règles prud'homales, ou encore l'abolition des corporations en 1789. Elle a tenu face à un demi-siècle de productivisme et d'industrialisation des pêches méditerranéennes. Saura t-elle survivre à une gestion européenne traversée par les lobbies productivistes de la pêche et de l'aquaculture industrielles, et par les sirènes environnementalistes dont les messages très médiatiques sont parfois incompatibles avec une petite pêche artisanale, même lorsque celle-ci est respectueuse de l'environnement ?

 

Cliquez ici pour voir la gallerie photographique de l'événement.

Cliquez ici pour lire l'article dans Nice Matin.

 

Cliquez pour écouter les pêcheurs parler de leur bouillabaisse. Reportages audio réalisés pour l'Encre de mer par Pascale Marcaggi

Bouillabaisse Bobo – RADIO

Bouillabaisse – huile d’olive et pas de micro-ondes – RADIO ETHIC

Achille Vitiello billets bouillabaisse

Bobo pêcheur – RADIO ETHIC

 

 

 

 

 


|







Participe à la discussion


   
Nom
 
Email
 
Commentaire
   

Contrôle anti-spam

Insérer les deux mots proposés dans le champ de texte. Ce système nous permet de contrôler que vous êtes bien une personne et non pas un ordinateur.

 
 
 


 

Qu'est-ce que c'est?

Dans cette section, nous rendons hommage à tous les hommes et femmes de nos réseaux, pêcheurs, aquaculteurs, cuisiniers, consommateurs, journalistes, éducateurs, volontaires, membres des conviviums et autres... qui par leurs gestes petits et grands agissent pour une production et une consommation responsables de poisson.

Si vous désirez raconter votre histoire, écrivez à: slowfish@slowfood.com

 

Derniers articles
 
 
Slow Fish | Partners Lighthouse Foundation. Fondation Slow Food pour la Biodiversité
 
 
 

Slow Food - P.IVA 91008360041 - All rights reserved

Powered by Blulab