Slow Food Slow Food Donate Slow Food Join Us
 
 

Ressources   |   L’actualité   |   Zone presse

|

English - Français - Italiano - Español - Deutsch
 
 

Recherche

   
   
 
 
 
 
Slow Fish - Le poisson bon, propre et juste
 

Recherche

Insérer une ou plusieurs paroles pour rechercher les articles correspondants


 

Slow Fish en actions


Le Poisson Local

Mangeons local à l'occasion de l'évènement « Terra Madre Day ».

 

Dans le monde entier, des communautés promeuvent et protègent leurs activités de pêche à petite échelle en célébrant la campagne ‘mangeons local' à l'occasion de l'évènement « Terra Madre Day ».

Le poisson est un des aliments les plus difficiles à choisir si l'on souhaite remplir son cabas d'aliments bons, propres et justes. Avec une poignée d'espèces connues au niveau international qui domine le marché - ce sont souvent des poissons d'élevage ou pêchés avec des techniques peu responsables - nous ne savons plus ce qui est bon à manger dans les cours d'eau les plus proches de chez nous. Pour communiquer au sein du réseau Slow Food certains des poissons les plus insolites et les moins connus, ainsi que les petits pécheurs, les communautés les ont célébrés le 10 décembre, à l'occasion du Terra Madre Day, avec de nombreuses manifestations liées à la campagne ‘mangeons local' .

Durant un de ces évènements, Slow Food Sharplaninska a organisé une sortie éducative pour les collégiens au Lac Dojran, dans le sud-est de la Macédoine, pour voir la technique rare de pêche aux Cormorans qui y est encore pratiquée.
En perturbant le moins possible l'écosystème des hauts fonds du lac, les pêcheurs élèvent des barrières sur l'eau appelées mandri et les cormorans poussent les poissons dans ces pièges de roseaux. C'est une technique courante au Japon et en Chine, mais la pêche aux cormorans est désuète dans le reste du monde et plutôt rare en Europe.
Le convivium espère que le produit des pêcheurs sera bientôt inclus dans l'Arc du Goût de Slow Food.


Dans un pays où le poisson est une des ressources locales les plus importantes, mais où les petits pêcheurs combattent pour leur survie, les Convivia estoniens de Tallin ont consacré leurs célébrations de Terra Madre Day au Putting the Fishermen First! (Mettons en avant les pêcheurs!) Sur l'île de Saaremaa, la deuxième plus grande île de la mer Baltique, les membres se sont réunis pour fumer de la limande et préparer des plats traditionnels à base de poisson frais et séché, invitant les pêcheurs à les rejoindre et à parler de leurs expériences.
Le convivium soutient les pêcheurs avec des cours de formation sur la production et l'hygiène, en espérant assurer la survie de leur profession et de leur culture jusqu'à la prochaine génération.


Le restaurant Moshi à Londres a invité les amateurs de poissons à l'évènement À la découverte de la roussette, pour promouvoir ce produit des Cornouailles qui a été présenté par une communauté locale de pêcheurs de Terra Madre. La roussette tachetée était une espèce mineure et si impopulaire qu'elle était au début utilisée comme appât. Cependant, avec sa texture dense et son goût particulièrement frais, ce poisson a été redécouvert comme grande alternative à l'anguille qui est maintenant sur la liste des espèces en voie de disparition. Les chefs anglais célèbrent cet ingrédient local formidable et, à l'occasion du Terra Madre Day, les cuisiniers de Moshi serviront des sushis temaki de roussette afin de récolter des fonds au profit des projets de Slow Food.

Dans de nombreuses villes américaines le long de la côte nord-ouest, les membres de Slow Food se sont retrouvés dans des ateliers pour Conserver le Poisson pour le Futur -. Ce fut une vraie journée de ‘fête de mise en boîte' pour apprendre l'art de mettre le poisson en conserve. La pêche du germon ou thon blanc (thunnus alalunga) - pêché à la ligne par des pêcheurs certifiés par la Marine Stewardship Council et indiqué comme ‘Meilleur Choix' sur la liste du Monterey Bay Aquarium's Seafood Watch - a été mis dans des récipients en suivant les indications d'une vieille recette bretonne.
Pendant ce temps, au Nigeria, le Convivium Slow Food de l'Etat de Ogun a organisé l'atelier sur la Conservation du Poisson Local. Des pêcheurs locaux ont enseigné les méthodes traditionnelles de fumaison du loup de mer afin de transmettre les connaissances, les traditions alimentaires et les saveurs.

Enfin, la Réunion des Pêcheurs de la Péninsule du Yucatan s'est déroulée sur la Isla Mujeres dans le sud du Mexique. Elle a réuni trois coopératives de pêcheurs à petite échelle afin de créer un réseau local. Les pêcheurs et les pisciculteurs des coopératives des Granjas Marinas Isla Mujeres, Molluscos del Mayab et Celestun Bioshphere Reserve ont eu l'opportunité d'échanger leurs expériences et de discuter des principes de Slow Food au sein de leurs activités en mettant l'accent sur l'élevage durable de poissons locaux.

Pour de plus amples informations sur ces événements ou pour trouver un événement près de chez vous, consultez la carte mondiale de Terra Madre Day.

 

 


|







Participe à la discussion


   
Nom
 
Email
 
Commentaire
   

Contrôle anti-spam

Insérer les deux mots proposés dans le champ de texte. Ce système nous permet de contrôler que vous êtes bien une personne et non pas un ordinateur.

 
 
 


 

Qu'est-ce que c'est?

Dans cette section, nous rendons hommage à tous les hommes et femmes de nos réseaux, pêcheurs, aquaculteurs, cuisiniers, consommateurs, journalistes, éducateurs, volontaires, membres des conviviums et autres... qui par leurs gestes petits et grands agissent pour une production et une consommation responsables de poisson.

Si vous désirez raconter votre histoire, écrivez à: slowfish@slowfood.com

 

Derniers articles
 
 
Slow Fish | Partners Lighthouse Foundation. Fondation Slow Food pour la Biodiversité
 
 
 

Slow Food - P.IVA 91008360041 - All rights reserved

Powered by Blulab