Slow Food
   

PAC : Des mesures plus équitables sont nécessaires


Italy - 12 Oct 11

La croissance passe aussi par des choix courageux Après les déclarations du Commissaire Ciolos et une première lecture du texte disponible sur la PAC 2014-2020, notre sentiment est que les principaux lobbies agricoles et les gouvernements sont revenus sur leur intention de créer une Pac plus durable. En effet, il semblerait que la représentation à l'échelle européenne concerne principalement les intérêts des grands agriculteurs, et rares sont les signes en faveur d'une PAC courageuse, plus équitable et plus juste. Cette réforme est censée préparer l'agriculture européenne à relever les défis des prochaines décennies, non soutenir des pratiques et des intérêts tournés vers le passé. Même si nous avons accueilli favorablement la suppression des références historiques dans l'attribution des subventions et l'introduction d'un plafond aux paiements, nous ne percevons pas la volonté de contenir la domination de l'industrie agricole et de promouvoir les productions durables à petite et moyenne échelle. En dépit de la reconnaissance du rôle central des petits producteurs, cette réforme ne contient aucune mesure destinée à valoriser le fruit de leur travail et les services qu'ils rendent à l'environnement. Plus particulièrement, nous ne pouvons qu'êtres déçus du caractère peu incisif des mesures visant à instaurer une PAC plus attentive aux modèles de production écologiques et durables. Le soutien aux mesures écologiques dans les politiques de développement rural ne bénéficie d'aucune augmentation. Aucun instrument en faveur de la protection de la biodiversité n'a été introduit. Cependant, il est possible de relever quelques points positifs, comme le renforcement des organisations de producteurs et des organisations interprofessionnelles, la promotion d'une filière alimentaire plus courte et équilibrée, le soutien à un échange de connaissances plus important entre générations, l'assistance aux agriculteurs, les fonds en faveur des jeunes agriculteurs ou encore une plus grande attention pour les spécificités des différents territoires. Slow Food travaillera au cours des prochains mois afin que la Commission européenne accueille favorablement les conclusions de notre document de position Vers une nouvelle Politique Agricole Commune, destinées à assurer un développement agricole plus attentif à la sauvegarde de la biodiversité agricole, aux territoires, à l'économie locale et à la dignité du travail des paysans. Téléchargez le document Vers une nouvelle Politique Agricole Commune en version brève. Informez-vous sur le site Slow Europe