Slow Food
   

Terra Madre rencontre le Salone


Italy - 17 Oct 06

Au Salone del Gusto, dans la Sala Gialla – Espace Slow du Lingotto, certains rendez-vous sont véritablement consacrés aux grands thèmes de Terra Madre pour créer une possibilité de rencontre entre le public du Salone del Gusto et les communautés de la nourriture composées de cuisiniers, agriculteurs, académiciens, techniciens, bergers, pêcheurs... Des rapporteurs importants s’alternent, comme Luca Cavalli Sforza, Vandana Shiva, Aminata Traoré, Fritjof Capra, Marino Niola, Wolfgang Sachs… mais avec eux, il y a les cuisiniers de tous les continents, les représentants de la production agricole des zones de guerre, les âmes des marchés de producteurs qui fleurissent dans le monde, ceux qui s’occupent du présent et du futur de notre alimentation. Ci-après, voici les dates, les horaires et les titres (l’entrée aux conférences est gratuit mais la réservation est fortement conseillée. Pour informations et réservations : centrostudi@slowfood.it): Jeudi 26 octobre 16h00 Projection du Viaggio nella valle del Po. Alla ricerca dei cibi genuini de Mario Soldati, une production RAI de 1957-58 Vendredi 27 octobre 11h00 Faisons de bonnes choses Agriculture durable et biodiversité gastronomique et culturelle : la Fondation Slow Food pour la Biodiversité – à but non lucratif, présente son comité scientifique, raconte ce qui a été fait jusqu’à maintenant et illustre les stratégies futures. Intervenants : Marcello Buiatti, Université de Florence Jimei Jianzan, responsable de la Sentinelle du fromage de yak du haut plateau tibétain Manrique Lopez Castillo, responsable de la Sentinelle du café des Hautes Terres de Huehuetenango Maria Grazia Mammuccini, administrateur Arsia, Florence Harold McGee, chimiste alimentaire et spécialiste de gastronomie moléculaire Serena Milano, responsable des Sentinelles Internationales de Slow Food Aminata Traorè, écrivaine et fondatrice du Forum sociale africain Modérateur : Piero Sardo, président de la Fondation Slow Food pour la Biodiversité – à but non lucratif 16h00 L\'évolution de l\'homme et la biodiversité de la Terre Les soixante mille ans de présence de l’Homo sapiens sur cette planète ne sont que le dernier battement de cil de l’éternité. Pendant cette période, la Terre a subi les lourdes stratégies de survie d’une seule espèce, consistant souvent en la suppression de la diversité pour créer des systèmes homogènes et donc à la gestion immédiate plus facile. Mais, à long terme, la diversité est importante et la myopie de l’Homo sapiens commence enfin à faire le point sur cette vérité. Avons-nous encore le temps de changer de tactique ? Que nous ont appris les conflits d’intérêt que nous avons rencontrés pendant des siècles ? Economie et diversité, adaptation et diversité, vie et diversité sont-ils des éléments incompatibles ou complémentaires ? Intervenants : Marcello Buiatti, Université de Florence Luca Cavalli Sforza, Stanford University, USA Luisa Maffi, présidente de TerraLingua, Canada Michael Pollan, écrivain et journaliste Modérateur : Telmo Pievani, Université de Milan Bicocca Samedi 28 octobre 11h00 Quelle eau avons-nous, quelle eau voulons-nous ? La situation planétaire, la relation entre l’agriculture et les consommations, les comportements à éviter et ceux à apprendre et à suivre. Notre planète dispose de moins en moins d’eau douce, les changements climatiques compliquent la situation et tout se ramène aux comportements quotidiens de ceux qui ont encore de l’eau pour l’instant. Intervenants : Luigi Bistagnino, Faculté d’Architecture, Politecnico de Turin Fritjof Capra, University of California, Berkeley, USA Tommaso Fattori, Tavolo toscano per l’Acqua Raul Garciadiego, Projet Agua para Siempre, Mexique Walter Mazzitti, Secrétaire Général du Système Intergouvernemental Euro-Méditerranéen pour l’information sur la gestion de l’eau dans le bassin de la Méditerranée Luca Mercalli, président de la Société Météorologique Italienne Rossella Monti, directeur de HydroAid, Turin Paolo Romano, président SMAT, Turin Wolfang Sachs, Wuppertal Institute pour le Climat, l’Environnement et l’Energie Poppy Tooker, Terra Madre Relief Found, New Orleans Modera: Stefano Cataudella, université Tor Vergata de Rome 16h00 La liberté alimentaire Les liens entre la culture et les cultures sont escomptés dans les livres d’anthropologie mais on les retrouve rarement dans les accords internationaux. Les zones qui ne sont connues que par les statistiques concernant la faim ont beaucoup à dire en matière d’alimentation. Et les zones qui ne sont connues que pour leurs pointes de production alimentaire n’ont pas grand-chose à dire en matière de lutte contre la faim. Intervenants : Mario Capanna, président du Conseil sur les droits génétiques Sergio Marelli, président des Ong italiennes Assetou Foune Samake, université de Bamako, Mali Vandana Shiva, Navdanya Association, New Delhi Modérateur : Carlo Petrini, président de Slow Food Dimanche 29 octobre 11h00 Manger est un acte agricole Les cuisiniers et leurs communautés : on cuisine la culture, on cuisine l’interdépendance, on cuisine grâce à l’existence d’un réseau qui place les cuisiniers en position stratégique, comme des éducateurs vis-à-vis du public et une garantie vis-à-vis des excellents producteurs du territoire. Alberto Capatti, Recteur de l’université des Sciences Gastronomiques de Pollenzo et Colorno, Giacomo Mojoli, porte-parole de Slow Food et Marino Niola, anthropologue, conversent avec cinq cuisiniers des cinq continents. 16h00 La nourriture est paix. En quoi la guerre pèse-t-elle sur les productions agricoles ? Parmi les premières victimes des conflits armés, il y a toujours les agriculteurs : les hommes au front, les mines dans les champs, les marchés inutilisables, les récoltes invendues, les animaux abandonnés... ce sont les éléments d’une autre guerre que personne ne raconte jamais, qui commence presque en même temps que les guerres officielles mais se prolonge souvent pendant très longtemps après l’armistice. Les témoignages et les commentaires des communautés de la nourriture de pays qui sont ou ont été frappés par des guerres seront recueillis par le journaliste Phil Rees (BBC, The Guardian) et par Andrea Riccardi, fondateur de la Comunità di Sant’Egidio (*). 21h00 Manger, boire, parler futuriste - Rencontre avec Edoardo Sanguineti En collaboration avec la Fondation pour le livre, la musique et la culture. Les incursions pyrotechniques de Sanguineti sur les territoires des avant-gardes historiques où la nourriture devient l’occasion d’un spectacle provocateur. Dans le cadre de : Le langage des signes - Deux Points : Les Mots du Goût dans les Cultures populaires et en littérature. Intervenants : Gianluigi Beccaria et Ernesto Ferrero Informations : www.trwbc.it, info@trwbc.it, 011 5184268 Lundi 30 octobre 16h00 Vendre les produits, non les producteurs L’éloignement des producteurs du marché ne fait de bien à personne : il ne fait pas de bien aux prix, il ne fait pas de bien à la qualité, il ne fait pas de bien à l’économie, il ne fait pas de bien à l’agriculture. Les expériences de filière courte et de rapports plus étroits entre ceux qui produisent et ceux qui achètent donnent des résultats réconfortants dans le monde entier : quelles sont les lignes de conduite pour développer cette nouvelle et très ancienne façon de vendre et d’acheter ? Intervenants : Rinaldo Bontempi, président Conservation des Cuisines Méditerranéennes du Piémont Maria Grazia Mammuccini, administrateur de l’Arsia Toscana Stefano Masini, responsable des politiques environnementales et du territoire de la Coldiretti Kamal Mouzawak, responsable des marchés Souk-el-Tayeb, Liban Claudio Peri, université des Sciences Gastronomiques de Pollenzo David Szanto e Linda Kay, université des Sciences Gastronomiques, Colorno Guido Tampieri, sous-secrétaire aux Politiques Agricoles Aminata Traoré, écrivaine et fondatrice du Forum social africain John Wilkinson, université Fédérale de Rio de Janeiro Modérateur : Piero Sardo, président de la Fondation Slow Food pour la Biodiversité – à but non lucratif (*) en attente de confirmation