Slow Food
   

Le tour du monde signé Slow Food


Italy - 01 Jul 08

Le Salone del Gusto et Terra Madre, qui se tiendront du 23 au 27 octobre à Turin dans leurs sièges respectifs du Lingotto Fiere et de l’Oval, sont un véritable voyage aux sources de la nourriture, de la table à la terre et de la terre à la table, aller retour. Mais les deux manifestations sont seulement les événements phares d’un réseau mondial de petits producteurs qui suivent la philosophie d’une production de nourriture bonne, propre et juste. Beaucoup d’entre eux proviennent de lieux d’un grand intérêt touristique et, parmi ceux-ci, certains sont encore peu connus et d’une incomparable beauté. Voici quelques exemples d’un tour du monde à travers le réseau Slow Food.

Égypte
Pour ceux qui aiment les vrais voyages culturels, à la recherche de lieux qui conservent des coutumes, des usages et des traditions anciennes, des dialectes d’origine demeurés inchangés au cours des siècles, l’oasis de Siwa, en Égypte orientale, ne peut manquer parmi ces destinations. Dans les sables chauds du désert, se dresse une étendue de palmiers avec de petits lacs et de nombreux bassins d’eau douce à plusieurs températures (les fameux « bains de Cléopâtre » où jadis les mariées prenaient leur bain le jour de leurs noces).
Aujourd’hui, Siwa compte 1 1000 habitants. Certains vivent encore dans les constructions traditionnelles de briques en boue. Le lieu recèle des sites d’une estimable valeur historique comme le temple de l’oracle dédié au dieu Amon ainsi que d’autres constructions de l’époque pharaonienne, la colline de la mort (le Gebel el-Maut) avec ses tombes remontant de la XXVIe dynastie à la période ptolémaïque. Siwa offre aussi un site thermal, excellent pou prendre des bains d’eau et de sable chauds. Au Salone del Gusto et à Terra Madre, la Sentinelle des dattes de l’oasis de Siwa, nourriture fondamentale dans la tradition locale, sera présente. L’association Siwa Community Development Environmental Conservation, avec le soutien de la Fondation Slow Food pour la biodiversité, vise à la production et à la commercialisation sur le marché national et international de dattes de meilleure qualité.

Espagne
De la mer à la haute montagne en un kilomètre, telle est la province valencienne de Castellón où se trouve la Sentinelle de l’huile vierge extra des oliviers millénaires du Maestrat. Mais, outre le tourisme balnéaire classique, la région offre différentes possibilités : les châteaux (le Castillo de Peñisola, à pic sur la mer, est intéressant), les bourgs fortifiés comme Mascarell, les vestiges romains à Benicató, les grottes de San José dans la Vallée d’Uxó, l’architecture religieuse à Nules, de nombreux parcs naturels, le Sanctuaire de la Cueva Santa et tant d’autres lieux pour un voyage dans un territoire typiquement méditerranéen.
Pour préserver le paysage historique du Maestrat et sa culture liée aux oliviers monumentaux, on produit et commercialise depuis 2003 une huile issue uniquement des olives de ses arbres millénaires : extraite à froid et décantée naturellement, c’est une huile au parfum intense et fruité qui pourra être achetée au Salone del Gusto.

Nouvelle-Calédonie
Plusieurs communautés de la nourriture arriveront de l’un des lieux les plus exotiques du monde pour la rencontre de Terra Madre. La Fondation Slow Food pour la Biodiversité, grâce au soutien financier de la Région de Vénétie, développe un projet d’approfondissement et de divulgation de la connaissance de la biodiversité alimentaire locale, des traditions agricoles et culturelles de Nouvelle-Calédonie en se concentrant particulièrement sur les Kanaks (les habitants d’origine mélanésienne) sans toutefois négliger l’apport des autres ethnies qui interagissent sur le territoire (Calédoniens d’origine européenne, Asiatiques, Japonais, Mélanésiens et Polynésiens, etc..).
La Nouvelle-Calédonie, située dans la partie occidentale de la Mélanésie (Pacifique francophone), est un archipel complètement entouré d’une barrière de corail qui forme la plus grande lagune du monde. Les principales attractions du lieu sont constituées par ses splendides plages, ses fonds et les eaux cristallines de l’île de Grande Terre où se trouve la capitale Nouméa, l’Ile des Pins, située au Sud de Grande Terre et l’archipel des Iles Loyauté, situé face à la côte orientale. Ne pas oublier non plus le Centre culturel Tjibaou de Nouméa, né en 1998 grâce à l’activité de Jean-Marie Tjibaou, ethnologue et leader indépendantiste engagé dans les années 70 et 80 dans la défense et la promotion de la culture kanak. Le centre, projeté par les Kanaks et réalisé par Renzo Piano en ce qui concerne la partie architectonique, se consacre à la récupération et conservation des savoirs traditionnels des populations natives et est une des institutions les plus innovatrices de toute l’Océanie.

Brésil
Au cœur de la forêt amazonienne se trouvent les Sateré-Mawé, un groupe ethnique semi-nomade dont la population est estimée à environ 8000 individus et se répartit entre quatre-vingts villages. La Fondation Slow Food pour la Biodiversité est présente dans la zone avec deux Sentinelles, le nectar de canudo et le waranà natif. Le lien entre les deux projets est très étroit étant donné que le miel est principalement issu de la floraison du waranà. La domestication des abeilles canudo est répandue dans une quinzaine de villages et est fondamentale parce que ce type d’abeille sauvage est responsable de la pollinisation d’au moins 80% des arbres d’Amazonie. L’environnement qui entoure la communauté des Sateré-Mawé est presque vierge, plongé dans la verdure sans fin de la forêt pluviale. Si on aime l’aventure sous le signe du tourisme responsable, l’Icei (Institut Coopération Economique Internationale) a réalisé un écovillage expérimental, 20 Kilos, dans une zone située le long du fleuve Andirà (affluent du fleuve Amazone) et mise à la disposition des communautés indigènes. Dans le village, est née une structure d’accueil pour les touristes, construite en respectant les mêmes principes de durabilité, où l’on a la possibilité unique de vivre en contact avec les Sateré-Mawé, de connaître leur culture et de participer à leurs activités. (Pour informations : Icei tél. (0039) 02.25785763 – www.icei.it).