Slow Food
   

Une délégation française pour Slow Fish 2013 à Gênes, en Italie


07 May 13

Une délégation remarquable de chefs et d’experts français du secteur de la pêche rejoint l’édition 2013 de Slow Fish, qui a lieu à Gênes, en Italie, pour y porter les préoccupations nationales concernant les écosystèmes marins. Organisée par Slow Food en partenariat avec la Région ligure, la sixième édition de Slow Fish aura lieu dans le vieux port Gênes du 9 au 12 mai. Dédiée au monde du poisson et des écosystèmes marins, la manifestation rassemblera des pêcheurs, des chefs, des activistes et des experts venus de nombreux pays et offrira aux visiteurs un marché en plein air, des Ateliers de l’eau et bien plus encore.

Gaël Orieux, le célèbre chef d’Auguste, à Paris, prendra les fourneaux de l’une des sessions Fish‘n’Chef, qui font leur première apparition à Slow Fish. Des chefs italiens et internationaux renommés se relaieront dans la cuisine ouverte de Fish’n’chef, située sur la Place des fêtes, pour y effectuer des démonstrations pendant les quatre jours de l’événement. Le comptoir rectangulaire accueillera un chef et 25 spectateurs : les démonstrations en direct auront lieu au beau milieu du public, qui pourra observer la préparation du plat puis le déguster. Gaël Orieux opèrera en cuisine le samedi 11 mai, à 18h, 19h, 19h30 et 20h. Visitez la page slowfish.slowfood.it/en/bookable-events/fish-n-chef/ pour découvrir l’ensemble du programme des événements Fish‘n’Chef et réserver votre place. En plus de soutenir la campagne Slow Fish, Gaël Orieux parraine également la campagne internationale Mr. Goodfish, lancée par le Réseau Océan Mondial, afin de promouvoir une consommation durable du poisson.

Français d’origine vietnamienne, Christian Qui a suivi une formation d’architecte paysagiste à la School of Design de Leeds, en Angleterre, et a travaillé comme artiste à Marseille avant de trouver sa voie en tant que chef. Son restaurant à Marseille, SushiQui, est célèbre pour ses sushis à base de poissons et fruits de mer locaux et de saison, pêchés par d’habiles pêcheurs artisanaux. À l’occasion de Slow Fish, Christian Qui participera aux Rencontres quotidiennes du réseau Slow Fish, organisées tous les matins de l’événement, et prendra également la parole lors d’une Rencontre des chefs de l’Alliance intitulée “Fish and Fishers: Making the Right Choices,” (Pêche et pêcheurs : faire les bons choix) ouverte à tous les chefs du réseau Slow Food, qui aura lieu le vendredi 10 mai à 15h dans la Sala Auditorium – Muma. 

Deux pêcheurs exemplaires honoreront également Slow Fish de leur présence : Boris Obolensky, un pêcheur artisanal marseillais qui a créé la première AMAP pêche de la ville, et Didier Ranc, patron pêcheur, premier Prud’Homme de la Seyne sur Mer et président de l’Union Intersyndicale des Petits Métiers de la Pêche. Tous deux s’exprimeront lors de l’Atelier de l’eau “Towards Collective Management of Common Resources” (Vers une gestion collective des ressources communes) avec l’Espagnol Antonio Garcia Allut, l’Équatorien Lider Gongora et le colombien José Garcia le samedi 11 mai à 19h

Un autre Français, Alain le Sann, prendra la parole lors d’un Atelier de l’eau. Il travaille depuis plus de 30 ans sur les problématiques liées à la société, à l’agriculture et à la pêche, et a fondé le Collectif Pêche & Développement lorsqu’il a réalisé à quel point les pêcheurs avaient besoin d’être soutenus. Il s’exprimera le dimanche 12 mai à 16h au cours de “When Fish is Turned into Feed,” (Quand le poisson finit en farine) aux côtés de la Péruvienne Patricia Majluf et de l’Italien Giovanni Battista Palmegiano. L’atelier aura lieu dans la salle des Ateliers de l’eau et l’entrée est libre, dans la limite des places disponibles. Le programme complet des Ateliers de l’eau est disponible sur le site Internet de l’événement : slowfish.slowfood.it/en/water-workshops.

Parmi les autres délégués français à Slow Fish figure Bruno Corréard, coordinateur de l’Alliance pour une Pêche citoyenne (RFA), une organisation internationale soutenant les pratiques de pêche durables dans le monde entier, ainsi que Laurent Thomas, producteur de la Sentinelle Slow Food des Huitres bretonnes nées en mer, qui résiste aux huitres triploïdes modifiées en laboratoire inondant actuellement le marché.

*Slow Fish est également une campagne internationale lancée par Slow Food pour promouvoir un poisson bon, propre et juste en informant le consommateur et en encourageant les interactions entre acteurs du monde de la pêche durable : www.slowfood.it/slowfish/welcome_en.lasso.